Mesure inédite : l'Italie en état d'urgence pour arrêter les flux de migrants

L’Italie fait face, ces derniers mois, à un afflux massif de migrants clandestins via la Méditerrané.  La majorité de ces migrants arrive sur les côtes italiennes depuis les pays d’Afrique du Nord et d'Afrique subsaharienne. Pour arrêter ce flux de migrants, l'Italie a opté pour une mesure inédite. En effet, le gouvernement a décrété, mardi 11 avril, l'état d'urgence migratoire pour une durée de 6 mois.

Le phénomène de l’immigration clandestine prend de l’ampleur ces dernières années, notamment au niveau des pays du sud de l’Europe, à l’instar de l’Espagne, la Grèce et l’Italie. L'agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des États membres de l'Union européenne (Frontex) fait état d'une hausse très sensible du nombre d'entrées irrégulières sur le continent européen. D'après cette agence, entre 2021 et 2022, l'augmentation a été de l'ordre de 73 %.

Parmi les pays européens les plus touchés par l’afflux massif de migrants figure l’Italie. Selon les données du ministère de l’Intérieur, 31'292 migrants ont débarqué entre le 1er janvier et le 11 avril 2023 sur les côtes italiennes, principalement sur l’île de Lampedusa. Un chiffre en forte augmentation puisqu’au cours de la même période des deux années précédentes, les arrivées ont été nettement inférieures : 7928 migrants clandestins en 2022 et 8505 en 2021.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

L’Italie décrète l’état d’urgence migratoire pour 6 mois

Devant cette situation, le gouvernement de Giorgia Meloni, très hostile à l’immigration, a décidé de frapper fort en adoptant une mesure inédite et extrême. En effet, le gouvernement italien a décrété l’état d’urgence à l’échelle nationale pour les 6 prochains mois. Une décision qui fait suite au débarquement en Italie de plus de 3000 migrants clandestins au cours des 3 derniers jours via la Méditerranée.

Selon des médias locaux, cette mesure d’urgence intervient à la suite d’une proposition du ministre de la Protection civile et des Politiques maritimes Nello Musumeci. « Soyons clairs. Le problème n’est pas résolu et sa solution n’est liée qu’à une intervention réfléchie et responsable de l’Union européenne. Il y a une situation d’urgence absolue. Ce n’est pas un fait nouveau […] C’est un problème destiné à ne pas être résolu pendant au moins les dix prochaines années », a déclaré le ministre italien dans la foulée de l’annonce de la mesure d’état d’urgence par son gouvernement.

Appliquée sur l’ensemble du territoire italien, la mesure d’état d’urgence comprend le déblocage de 5 millions d’euros pour les régions du sud du pays les plus touchées par les arrivées massives de migrants clandestins a indiqué le cabinet de la Première ministre, Giorgia Meloni. D’après les médias italiens, l’état d’urgence devrait également faciliter la mise en place de nouveaux centres d’accueil pour les migrants.


Vous aimez cet article ? Partagez !