Marseille : Un Algérien de 19 ans tué par des tirs de kalachnikov

Les règlements de compte à Marseille, dans le sud de la France, se suivent et se ressemblent presque. Des règlements de compte où des Algériens, des Franco-Algériens ou des Français d'origine algérienne sont profondément impliqués, particulièrement ceux appartenant à deux familles distinctes originaires de la wilaya de Khenchela, en Algérie.

C'est ce qui s'est passé, encore une fois, cette semaine dans le 14e arrondissement de la ville phocéenne, a rapporté CNews citant une source des services de la police marseillaise. En effet, un jeune homme de 19 ans a été tué par des tirs de kalachnikov, dans le hall d'un immeuble de l'arrondissement en question. Le crime a été perpétré dimanche 23 avril, aux alentours de 22 heures, selon la même source.

En fait, vers 22 heures, plusieurs individus masqués se sont rendus dans le secteur de la Busserine, à Marseille, armés de fusils mitrailleurs de type kalachnikov. Arrivés dans le hall d'un immeuble du 14e arrondissement de Marseille, ils ont tiré à plusieurs reprises en direction du jeune homme de 19 ans, énième victime des règlements de compte en vogue à Marseille.

Faits-divers Regroupement familial par bateau de harraga : Comment des parents algériens ont envoyé leur fille en Espagne

Selon les informations fournies par les éléments de la police de Marseille à CNews, la jeune victime est native d'Algérie. Le jeune homme a été touché à la tête par l'un des tirs des assaillants qui ont pris la fuite aussitôt après la rafale. Les secours dépêchés rapidement sur les lieux n'ont pas réussi à le sauver, vu la gravité de ses blessures.

La police judiciaire de Marseille a été chargée d'enquêter sur ce nouveau meurtre, mais d'aucuns considèrent qu'il fait partie de ces règlements de compte dont est connue cette métropole du sud de la France. Donc, c'est cette piste qui sera privilégiée. D'ailleurs, la victime était défavorablement connue des services de police, un détail que la police a laissé filtrer pour faire entendre qu'elle va privilégier la piste des règlements de compte.


Vous aimez cet article ? Partagez !