Deux erreurs à éviter lors de la demande d'un visa Schengen

Si les raisons de refus d’un visa Schengen diffèrent d’un demandeur à un autre, il n’en demeure pas moins que deux erreurs communes sont généralement commises lors de la demande d’un visa. Deux erreurs qui mènent souvent à un refus de ce document de voyage.

Lors du dépôt d’un dossier de visa Schengen, le demandeur doit faire attention aux différents documents exigés par le pays accueillant. La fraude aux documents pour les demandes de visa est un phénomène qui a pris de l’ampleur ces dernières années. Le recours de certains demandeurs à des intermédiaires, pour effectuer les démarches nécessaires au dépôt du dossier de visa, a accentué le phénomène de la fraude.

C’est pour dire que les demandeurs doivent faire attention à l’authenticité des documents présentés dans leur dossier de demande de visa. Les demandeurs d’un visa Schengen doivent surtout éviter deux erreurs communes lors de la constitution de leur dossier, s’ils ne veulent pas essuyer un refus de visa. Pour éviter une issue défavorable à sa demande de visa Schengen, le demandeur doit donc faite très attentions aux preuves de voyages présentés dans son dossier.

Voyage & Immigration Titres de séjour en France : Une nouvelle procédure généralisée

Bien que l'exigence varie d'un pays à l'autre, les voyageurs doivent présenter leur itinéraire de voyage sous une forme ou une autre lorsqu'ils demandent un visa Schengen. Cet itinéraire comprend des preuves telles que des billets d'avion aller-retour pour confirmer la durée de leur séjour, des réservations d'hôtel comme preuve d'hébergement pendant ce séjour, rapporte le site spécialisé CN Traveller.

L’un des motifs courants de refus de visa Schengen est la présentation d’une preuve de voyage fictive. Pour contourner la difficulté, certains demandeurs de visa se tournent, en effet, vers des réservations d’hôtel fictives en ligne. Une démarche qui s’avère infructueuse, car le consulat du pays sollicité peut vérifier ces réservations via un code. S’il n’est pas valide, la demande de visa pourra être refusée, explique la même source.

Réservation d'hôtel lors de la demande de visa Schengen

Pour les réservations d’hôtel, certaines plateformes proposent des options de blocage des prix, de paiement à l’arrivée ou d’annulation sans frais quelques heures avant l’enregistrement, comme booking.com. « Ces types de réservations peuvent être considérés comme valides tant qu’ils ne sont pas activement annulés », souligne le site spécialisé.

Cependant, certains pays de l’espace Schengen n’acceptent même pas les réservations d’hôtel effectuées sur des plateformes tierces, rappelle la même source. « Lors de la planification de votre voyage, il faut alors vérifier directement auprès du consulat du pays destinataire de l’espace Schengen si les réservations post-payées sont acceptables ou non », ajoute la même source.

Voyage & Immigration Regroupement familial en Europe : Cet État Schengen durcit les règles

La réservation de vol

La deuxième erreur concerne le billet d’avion. « Alors que certaines compagnies aériennes proposent de conserver ou de réserver des billets pendant quelques jours, vous ne trouverez pas d'option pour conserver la réservation jusqu'au dernier moment », explique le même site.

C'est pourquoi vous devrez confirmer votre réservation en payant en totalité avant de soumettre vos documents pour la demande de visa. « Je suggérerais de réserver un billet remboursable pour cela. Cela peut être plus coûteux, mais en cas de refus de visa, cela peut économiser beaucoup plus d'argent grâce au remboursement », explique Aman Verma, chef d'entreprise chez Triple I, un cabinet de conseil en visas et immigration.


Vous aimez cet article ? Partagez !