Macron a décrété 100 jours pour l'apaisement et a récolté l'embrasement de la France

Depuis sa réélection pour un deuxième mandat, Emmanuel Macron fait face à des crises politiques et sociales consécutives. La France a connu une période de mobilisation générale contre la réforme des retraites. Le Président français, qui a usé et abusé du 49/3 par l'intermédiaire de son gouvernement, a voulu tourner la page des troubles sociaux.

Ainsi, après ce passage en force de la réforme des retraites, Emmanuel Macron s’était donné 100 jours, jusqu’au 14 juillet, pour « apaiser » le pays. Il a mis en berne tous les projets qui peuvent être controversés et pris certaines mesures sociales en faveur des plus vulnérables. Cependant , les frustrations nées du passage en force de la réforme de la retraite restent présententes. Les syndicats et les partis hostiles à cette réforme n'ont pas baissé les bras et ont continué à se battre contre ce qu'ils considèrent comme une réforme injuste.

La France s'est calmée, certes, mais ne s'est pas apaisée. En effet, la mort du jeune Franco-Algérien Nahel est la goutte qui a fait déborder le vase. Les « banlieusards » ont saisi cette mort pour s'exprimer. Une expression violente qualifiée par la droite et l'extrême droite de « guérilla urbaine » ou carrément de guerre civile. Emmanuel Macron n'a donc pas réussi a tenir son pari d'apaiser son pays. Il se retrouve devant une nouvelle crise sans y être préparé ; preuve en est sa gestion hasardeuse de ces émeutes.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

En choisissant le tout sécuritaire, le président français ne s'est pas penché sur les motivations et les raisons profondes de cette « rébellion ». Pressé également par une partie de la classe politique qui demande plus de répression, Emmanuel Macron se retrouve piégé.

Ces émeutes urbaines chamboulent la France et les pertes économiques sont énormes. Plusieurs secteurs tels que celui du tourisme sont menacés. Plusieurs pays conseillent à leurs ressortissants de faire attention lors de leurs déplacement en France. Les Chinois ont carrément protesté contre des « attaques » qu'ont subies leurs ressortissants à Marseille. C'est dire que la situation en France est compliquée.

Sur le plan international, la France est montrée du doigt, notamment par l'ONU. Emmanuel Macron, qui a voulu reconstruire l'axe France-Allemagne, a été obligé de reporter sa visite d’État au pays d'Olaf Scholz. En tout cas, pendant ses deux mandats, le président français a eu droit à tout : la pandémie de covid-19, la guerre en Ukraine, mouvement sociaux en raison de la reforme des retraites et maintenant, des émeutes urbaines. Macron n'est pas gâté par les événements, mais sa gestion y est pour beaucoup !


Vous aimez cet article ? Partagez !