Le dinar algérien parmi les devises acceptées dans les transactions avec la Russie

La Russie a joint le geste à la parole. Pour faire face aux sanctions appliquées par les pays occidentaux à son encontre depuis l'invasion de l'Ukraine, la Russie a décidé d'une nouvelle mesure. En effet, les pays a annoncé l'élargissement de nombre de monnaies acceptées dans les transactions commerciales. 

Ainsi, selon un communiqué gouvernemental publié sur son site officiel, la Russie a élargi la liste des pays amis et neutres dont les banques peuvent utiliser la monnaie nationale pour les échanges sur les marchés de change et financiers russes. C'est ainsi que la Russie veut dédollariser les transactions commerciales la concernant. Le communiqué du gouvernement affirme que l'objectif de cette initiative est d'améliorer l'efficacité des transactions en monnaies nationales des pays amis et neutres, ainsi que de faciliter l'établissement de taux de change directs pour le rouble russe.

La liste des pays concerné a atteint 30 pays, dont l'Algérie. L'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Biélorussie, le Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l'Ouzbékistan, le Bangladesh, Bahreïn, le Brésil, le Venezuela, le Vietnam, l'Égypte, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, le Qatar, la Chine, Cuba, la Malaisie, le Maroc, la Mongolie, les Émirats arabes unis, Oman, le Pakistan, l'Arabie saoudite, la Serbie, la Thaïlande, la Turquie et l'Afrique du Sud font également partie des ces pays choisis par la Russie, surtout pour les relations diplomatiques qu'elle entretien avec eux.

Économie Gaz : Les exportations de l'Algérie vers l'Espagne en hausse

L'agence de presse Sputnik indique que cette expansion des devises acceptées découle de la mise en œuvre des nouvelles normes prévues par la loi fédérale « sur le commerce réglementé » adoptée en juillet 2023. Ces normes permettent notamment à la Russie de sortir de l'engrenage des sanctions européennes et américaines. Elles vont faciliter l'établissement de taux de change directs pour le rouble afin de répondre aux besoins de l'économie russe en paiements en monnaie nationale.

Cette décision pourrait avoir des répercussions significatives sur les marchés financiers russes en élargissant leur base de participants et en renforçant les liens commerciaux avec les pays figurant sur la liste. Elle reflète également les efforts continus de la Russie pour diversifier ses relations économiques internationales et renforcer son rôle dans le commerce mondial.


Vous aimez cet article ? Partagez !