Le nombre de migrants morts en Méditerranée bat un record en 2023

Ils sont prêts à traverser la Méditerranée même au détriment de leur vie. Les Africains sont des milliers à tenter l'aventure pour une « vie meilleure ». Et chaque année, des milliers meurent en mer. Le phénomène des harraga prend de l'ampleur et devient de plus en plus inquiétant.

Les chiffres sont ahurissants et révélateurs de ce que nous pouvons qualifier de « malaise africain ». Ce sont des chiffres officiels rendus publics par le haut commissariat aux réfugiés de l’ONU. Entre le 1er janvier et le 24 septembre 2023, 186'000 migrants sont arrivés dans le sud de l’Europe (Italie, Grèce, Chypre et Malte), dont 130'000 en Italie. Ces chiffres de 2023 montrent « une augmentation de +83 % par rapport à la même période de 2022 ».

Les harraga n'arrivent malheureusement pas tous à bon port. La mer en « avale » un bon nombre. Des centaines de familles sont ainsi endeuillées par ces drames qui n'en finissent pas. Le nombre de morts enregistrés en mer durant les neuf premiers mois de l’année en cours révèle l'étendue du drame. Le haut commissariat aux réfugiés de l’ONU affirme que « plus de 2500 migrants sont morts ou portés disparus après avoir tenté de traverser la Méditerranée vers l’Europe depuis le début de l’année ». Ruven Menikdiwela, directrice du bureau du HCR à New York, indique : « Ce nombre représente une augmentation de deux tiers, comparé aux 1680 personnes lors de la même période de 2022 ». Elle a ajouté que « des vies sont également perdues sur terre, loin de l’attention du public ».

Politique Entrée sans visa à Ceuta pour les Marocains ?

Les pertes humaines ne se résument pas seulement à celles englouties par la mer. « Le voyage depuis l’Afrique de l’Ouest ou de l’Est et de la Corne de l’Afrique vers la Libye et des points de départ sur la côte reste l’un des plus dangereux au monde », souligne Ruven Menikdiwela qui ajoute que ces voyageurs « risquent la mort et des violations graves des droits humains à chaque étape ».

Les chiffres qui détaillent le nombre d'arrivés par pays de provenances révèlent qu'entre janvier et août 2023, plus de 102'000 migrants ont tenté de traverser la Méditerranée depuis la Tunisie, et 45'000 depuis la Libye. « Sur ce nombre, 31'000 ont été secourus en mer ou interceptés et débarqués en Tunisie, et 10'600 en Libye », précise cette responsable du HCR.


Vous aimez cet article ? Partagez !