Le nombre et les origines des immigrés en France

La France est réputée pour être un pays d’accueil, et ce, depuis des siècles. Les derniers chiffres sur le nombre d’immigrés en France illustre parfaitement la situation. En effet, un résident sur le territoire français sur 10 est aujourd’hui d’origine étrangère. Mais la question de l’immigration est actuellement au menu du débat politique en France, avec ce nouveau projet de loi qui vise à durcir les conditions d’arrivée et de séjour des étrangers dans le pays, notamment en provenance de l’Afrique. 

Selon un rapport de l’INSEE, publié en juillet dernier, la proportion de la population immigrée en France a connu une importante évolution depuis le début du XXe siècle, avec une progression irrégulière. Après avoir diminué entre 1931 et 1946, la part des immigrés a augmenté jusqu’au milieu des années 1970. Elle a connu un plateau autour de 7,5 % de la population vivant en France, avant de reprendre une progression à partir des années 1990.

Combien d’immigrés vivent en France ?

En 2022, la France compte 7 millions d’immigrés soit 10,3 % de la population française. Parmi cette population étrangère, 35% a acquis la nationalité française , soit 2,5 millions d’immigrés. La population étrangère vivant en France s’élève donc à 5,3 millions de personnes. Elle se compose de 4,5 millions d’immigrés n’ayant pas acquis la nationalité française et 800.000 personnes nées en France et de nationalité étrangère.

Voyage & Immigration Harraga : Le bilan sombre des bateaux-taxis entre l'Algérie et l'Espagne

Au final, si l’on ajoute aux 7 millions d’immigrés, le 1,7 million de personnes nées de nationalité française à l’étranger, 8,7 millions de personnes vivant en France sont nées à l’étranger. Cela représente 12,8 % de la population française, selon l’INSEE. Des chiffres qui rapprochent la France de la moyenne européenne de l'immigration. A titre de comparaison sur les 447,3 millions d’habitants des 27 pays de l’Union européenne en 2021, 55,4 millions sont nés à l’étranger, soit 12,4 % de la population totale.

Quels sont les pays d’origine des immigrés vivant en France ?

Selon les données de l’INSEE, en 2022, près de la moitié (48,2 %) des immigrés vivant en France étaient nés en Afrique. L’Europe est le second continent de naissance (32,3 % des immigrés). Les pays de naissance les plus fréquents des immigrés sont l'Algérie (12,5 %), le Maroc (11,9 %), le Portugal (8,2 %), la Tunisie (4,7 %), l'Italie (4,0 %), l'Espagne (3,5 %), la Turquie (3,3 %), les Comores (2,1%), le Royaume Uni (2,1%) et la Roumanie (2%). Ce sont donc les Algériens qui arrivent en tête des nationalités étrangères les plus présentes en France, juste devant les Marocains.

Le nombre de femmes immigrées en France en hausse

Depuis 2006, la France connait une arrivée importante d’immigrés alors que le nombre de ceux qui quittent le pays est en baisse, note le rapport. En moyenne entre 2006 et 2019, quatre (4) immigrés entrent sur le territoire français tandis qu'un (1) en sort, par exemple à la fin d'une expérience scolaire ou professionnelle en France, ou encore au moment de la retraite, selon l’INSEE.

Jusqu’en 2000, les flux d’immigration en France étaient majoritairement masculins. Cette tendance s’est inversée depuis les années 2000, avec une part croissante de femmes, « qu’il s’agisse de regroupement familial ou non », selon le rapport. En 2021, 51 % des immigrés entrés en France étaient des femmes, contre 54 % pour la période 2006-2014, précise l’INSEE, organisme chargé de la production, de l'analyse et de la publication des statistiques officielles en France.

Voyage & Immigration Les Algériens dans le top 10 des passagers internationaux en France (DGAC)


Vous aimez cet article ? Partagez !