Karim Benzema porte plainte contre le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin

Karim Benzema

Les paroles de l'ex-international français, Karim Benzema, prononcées en octobre 2023 à l'encontre du ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, n'étaient pas des menaces dans l'air. L'ancienne star du Real Madrid est passé à l'acte, mardi 16 janvier, en déposant plainte contre le locataire de la place Beauvau pour diffamation, suite à l'épisode en lien avec le conflit israélo-palestinien et le soutien apporté par KB9 au peuple palestinien.

Gérald Darmanin a accusé en octobre le footballeur français d'origine algérienne d'entretenir des liens notoires avec les Frères musulmans desquels se réclame le Hamas palestinien. Cela en réaction à une publication sur Instagram dans laquelle Karim Benzema exprimait des prières pour les habitants de Gaza. "Karim Benzema est en lien, on le sait tous, notoire, avec les Frères musulmans", avait indiqué le ministre de l'Intérieur sur CNews, déclenchant une vague d'indignation sur la Toile et dans les médias.

Les propos de Darmanin portent atteinte à l'honneur de Karim Benzema

Selon l'avocat de Benzema, Me Hugues Vigier cité par RTL, la plainte vise les propos de Darmanin qui portent atteinte à l'honneur et à la considération du footballeur. Elle a été déposée au niveau de la seule juridiction habilitée à poursuivre et à juger des membres du gouvernement pour des délits commis dans l'exercice de leurs fonctions, soit la Cour de justice de la République (CJR).

"On jette comme ça en pâture, à l'opprobre général, des gens, juste pour faire un coup de communication fausse. Avec des conséquences familiales pour ses proches aussi qui sont considérables. On sème la division en France, on a un tas de gens qui ne comprennent pas ce genre de propos, certains qui excluent Karim Benzema et certains qui se sentent exclus à travers ce qu'on dit de lui. C'est tout le contraire de ce à quoi doit œuvrer un homme qui se dit un homme politique", a asséné l'avocat de Karim Benzema.

Karim Benzema : "Je suis instrumentalisé dans des jeux politiques scandaleux"

Dans sa plainte, le Ballon d'Or 2022 nie tout lien avec l'organisation des Frères musulmans ni avec toute personne qui s'en réclamerait. "Je mesure à quel point je suis, en raison de ma notoriété, instrumentalisé dans des jeux politiques d'autant plus scandaleux que les événements dramatiques depuis le 7 octobre méritent tout autre chose que ce type de déclarations", a fait savoir Karim Benzema dans sa plainte contre Gérald Darmanin.

Selon une dépêche de l'Agence France-presse (AFP), les plaintes adressées à la Cour de justice de la République sont filtrées par une Commission des requêtes. Cette dernière les classe ou les transmet à une Commission d'instruction qui décidera d'un non-lieu ou d'un renvoi en procès, à l'issue de l'instruction. Le ministre de l'Intérieur risque de devoir payer une amende de 12'000 euros, si la plainte est jugée recevable.

Retour en haut
Share via
Copy link