L'Allemagne facilite l'obtention de la nationalité

L'Allemagne qui manque de main d'œuvre veut être plus attractive pour les migrants. C'est dans cette optique que le Parlement allemand a adopté, vendredi 19 janvier, une loi qui facilite les conditions d'obtention de la nationalité. Une loi qui ouvre aussi la possibilité d'avoir une double nationalité, chose qui n'existait pas dans ce pays européen.

L'Allemagne, première économie européenne, n'arrive plus à combler son déficit en matière de main-d'œuvre d'où la nécessité de recourir aux travailleurs étrangers. Le pays qui compte plus de 82 millions d'habitants est confronté aussi à une démographie vieillissante. Ce qui a incité le gouvernement à lancer des réformes importantes des textes régissant les questions migratoires.

L’un des chapitres de ces réformes concerne le volet des naturalisations. Proposée en novembre 2022 par le gouvernement du social-démocrate Olaf Scholz, la réforme du droit de la nationalité est désormais effective en Allemagne. En effet, le Bundestag (Parlement allemand) a approuvé vendredi une nouvelle loi qui facilite l'obtention de la nationalité, rapporte Schengen Visa Info.

Voyage & Immigration France : Comment les enfants d'immigrés parviennent-ils à s'insérer dans la société ?

En Allemagne, il est désormais possible d'avoir la double nationalité

En vertu de cette nouvelle  loi, il sera désormais possible pour un ressortissant étranger de demander la nationalité allemande après 5 ans de résidence, au lieu de 8 ans actuellement. Des étrangers particulièrement bien intégrés pourront même obtenir le passeport allemand après seulement 3 années de résidence.

Le nouveau texte ouvre aussi la possibilité d'avoir une double nationalité. Cette dernière qui n'existait pas dans la législation allemande devient désormais la règle. Jusque-là, beaucoup d'étrangers ne demandent pas la nationalité allemande parce qu'ils sont obligés de renoncer à leur nationalité d'origine. Ce qui ne sera plus le cas désormais avec la nouvelle loi sur la nationalité.

« Notre reforme est décisive pour la place économique allemande », a affirmé la ministre de l'Intérieur, Nancy Faeser, à l'issue de l'adoption du nouveau texte. « Nous sommes au cœur d'une compétition mondiale pour attirer les meilleurs cerveaux. Nous avons un besoin urgent de main-d'œuvre qualifiée dans de nombreux secteurs de notre économie », a-t-elle ajouté.


Vous aimez cet article ? Partagez !