Reconquête : Les migrants ne doivent pas remplacer les paysans et les mosquées ne doivent pas remplacer les églises

En France, la question de l’immigration reste le cheval de bataille de la droite et de l’extrême droite. En effet, il ne se passe pas un événement dans le pays sans que les partisans de ce courant se mettent à tirer sur tout ce qui a un lien avec les étrangers. C’est le cas de Reconquête, ce parti d’extrême droite d’Éric Zemmour, qui n’a pas hésité à s’attaquer aux migrants, en évoquant les prochaines élections européennes.  

Invité ce lundi 5 février de La Grande Interview sur CNews et Europe 1, Guillaume Peltier, le vice-président exécutif de Reconquête, a affirmé que son parti se présentera aux élections européennes du 9 juin prochain avec un programme qui œuvre à mettre fin à l’immigration en France et dans l’espace de l’Union européenne. Qualifiant ce scrutin de « vital » , Guillaume Peltier, qui secondera Marion Maréchal sur la liste Reconquête, a promis à ses électeurs la fin de l’immigration, en cas du succès de la coalition des droites.

« Si nous parvenons à élire, avec Marion Maréchal, des députés européens, alors je le dis aux Français : nous pourrons rétablir les frontières, mettre fin à l'immigration, mettre fin à cette Commission de Bruxelles et renouer avec l'Europe des nations et des peuples », a affirmé le vice-président exécutif de Reconquête, qui ne désespère pas de voir sa liste triompher en France lors du prochain scrutin européen.

Voyage & Immigration France : Comment les enfants d'immigrés parviennent-ils à s'insérer dans la société ?

Le candidat Reconquête a énuméré, à l’occasion, quelques mesures phares du programme de son parti dans le but, selon lui, de « mettre fin à l’immigration ». Parmi elles, rétablir les frontières européennes et nationales, supprimer le droit du sol et supprimer le regroupement familial. « Tous ceux qui n'aiment pas la France, tous les fichés S, tous les délinquants et criminels étrangers, tous les chômeurs de longue durée, tous ceux qui ne montrent pas leur adhésion aux valeurs de notre patrie ne sont plus les bienvenus dans notre pays. Nous croyons au concept de remigration, qui est de refaire partir dans leur pays d'origine tous ceux qui nous détestent », a-t-il insisté.

« Je ne veux pas que les mosquées remplacent nos églises », affirme Guillaume Peltier

Tout en appelant les Français à voter pour la liste de Reconquête le 9 juin prochain, Guillaume Peltier s’en est pris aux étrangers de France, « on assiste à un grand effondrement. Et moi, je ne veux pas que mes enfants voient la France disparaître. Je ne veux pas que mes fils soient contraints de baisser les yeux devant la racaille. Je ne veux pas que mes filles, un jour, soient contraintes de finir voilées. Je ne veux pas que les mosquées remplacent nos églises. Je ne veux pas que les paysans meurent et que les migrants les remplacent. Je ne veux pas que la République de la CMU, de l'AEM, de la CAF, des aides sociales, de l'assistanat, finisse par l'emporter sur la France du travail et de l'effort », tonne l’invité de CNews et Europe 1.


Vous aimez cet article ? Partagez !