Gros scandale à la FAF : Belmadi réclame 7 millions d'euros et menace de saisir la FIFA

Djamel Belmadi, drapeau Algérie, billets euro

L'affaire du contrat de Djamel Belmadi avec la FAF prend l'allure d'un gros scandale. En effet, alors que l'instance de Walid Sadi insiste sur la fin de l'aventure de Belmadi avec les Verts, ce dernier ne veut rien lâcher.  Selon les dernières informations, Djamel Belmadi réclamerait à la FAF le payement de la totalité de ses salaires pour résilier son contrat, faute de quoi il saisirait la FIFA.

Entre le désormais ancien sélectionneur des Fennecs Djamel Belmadi et la Fédération algérienne de football (FAF), c'est la guerre ouverte. Alors que la FAF a annoncé depuis plusieurs jours que l'ère de Belmadi avec les Verts est de l'histoire ancienne, voila que ce dernier ne veut rien lâcher.

Au moment où la FAF se met à la rechercher nouveau sélectionneur national, l'ancien détenteur du poste n'a toujours pas résilié son contrat, mettant ainsi l'instance footballistique algérienne dans une situation embarrassante.

Le bras de fer entre Belmadi et la FAF risque de ternir l'image déjà peu reluisante du football algérien au lendemain du fiasco des Fennecs à la CAN 2023 en Côte d'Ivoire. La FAF avait annoncé fin janvier via un communiqué « tourner la page » Djamel Belmadi pour se mettre à la recherche d'un nouveau sélectionneur1. La FAF a expliqué qu'au lendemain de la défaite des Fennecs face à la Mauritanie, Walid Sadi a interpellé Djamel Belmadi à Bouaké pour « faire le point sur les circonstances de cet échec, où un accord mutuel de résiliation à l'amiable a été convenu »2.

Mais dès le retour de la délégation algérienne au pays, Djamel Belmadi s'est rétracté, jugeant « insuffisante » l'offre qui lui a été proposée par la FAF pour un départ à l'amiable. Le 30 janvier, Belmadi a quitté l'Algérie pour le Qatar où il réside sans rendre sa réponse à la FAF. Cette dernière considère le « silence » et le « départ » de Belmadi du territoire national comme « un refus ».

Djemel Belmadi réclame 7 millions d'euros à la FAF et menace de saisir la FIFA

L'affaire prend une plus grande ampleur, puisque Djamel Belmadi ne veut rien lâcher. En effet, le site Winwin a rapporté, ce lundi 12 février, de nouveaux éléments dans ce dossier. Selon ce site qatari, Djamel Belmadi a répondu à une mise en demeure datant du 4 février dans laquelle la FAF lui a signifié qu'elle le considère « démissionnaire » pour avoir refusé de se présenter à une réunion programmée précédemment pour discuter de la résiliation de son contrat.

Se voulant intransigeant, Belmadi a répondu au courrier de la FAF en exigeant de cette dernière le versement de l'intégralité des salaires de ce qui reste de son contrat, qui court jusqu'en décembre 2026, soit 35 mois de salaire, souligne le site qatari. Belmadi, le sélectionneur le mieux payé en Afrique3 avec un salaire mensuel de 208'000 euros, veut ainsi percevoir un montant qui s'élève à 7,280 millions d'euros. Selon la même source, Belmadi aurait menacé la FAF de recourir à la FIFA pour obtenir la totalité de son dû.


  1. La FAF sort du silence et charge Djamel Belmadi, 31 janvier 2024, ObservAlgérie 

  2. Djamel Belmadi a démissionné, 24 janvier 2024, ObservAlgérie 

  3. Djamel Belmadi est le sélectionneur le mieux payé à la CAN 2023, 27 novembre 2023, ObservAlgérie 

Retour en haut
Share via
Copy link