Le nouveau PDG de l'aéroport d'Alger suscite déjà la controverse

Mokhtar-Saïd Mediouni

La nomination de Mokhtar-Saïd Mediouni comme nouveau PDG de l'aéroport d'Alger suscite la controverse dans le pays. Son profil atypique et son manque d'expérience dans le domaine de l'aviation civile font craindre sa gestion de l'aéroport international d'Alger, le plus grand d'Algérie.

Ancien militaire reconverti en analyste politique spécialiste des questions sécuritaires, Mokhtar-Saïd Mediouni a été installé, lundi 19 février, à la tête de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d'Alger (SGSIA). Il remplace Mohamed-Salah Kouache qui occupait ce poste depuis novembre 2022.

Le nouveau PDG de l'aéroport d'Alger s'est fait connaître du grand public par ses interventions médiatiques lors du mouvement hirak en 2019, avant de devenir chroniqueur à la chaîne El-Hayat TV. Son absence d'expérience dans le secteur aérien civil suscite des doutes quant à sa capacité à diriger une infrastructure aussi importante et stratégique.

L'aéroport d'Alger ambitionne de devenir un hub aérien, reliant l'Afrique, l'Europe, l'Asie et l'Amérique. La compagnie nationale Air Algérie mise fortement sur cette infrastructure dans ses projets d'expansion internationale, notamment en Afrique. La nomination d’un directeur général sans expérience dans le domaine risque de mettre en péril ces ambitions, selon certains observateurs.

Mediouni face à de nombreux défis à l'aéroport d'Alger

La modernisation des infrastructures, l’amélioration des services, l’expansion du trafic aérien et la diversification des destinations sont les nombreux défis qui attendent Mediouni et exigent une expertise avérée dans le domaine de l'aviation civile. Le bilan mitigé de son prédécesseur Mohamed-Salah Kouache est aussi à souligner. Bien que certaines réformes aient été menées, l'absence de vision stratégique et de résultats concrets a déçu les observateurs.

Face à ces critiques, Mediouni se doit de rassurer les usagers et les professionnels du secteur en adoptant une gestion transparente et compétente. La réussite de sa mission dépendra de sa capacité à relever les défis du secteur et à répondre aux attentes de l'ensemble des parties prenantes. Une chose est sûre : la nomination de Mokhtar-Saïd Mediouni à la tête de l'aéroport d'Alger est loin de faire l'unanimité parmi les observateurs.

Retour en haut
Share via
Copy link