Un Algérien tente d'entrer en Espagne caché dans un navire

Un migrant algérien de 48 ans a été intercepté par la police espagnole alors qu'il tentait d'entrer illégalement en Espagne caché dans les hélices d'un ferry en provenance du Maroc. Cette tentative très risquée n'est que l'un des nombreux cas d'immigration clandestine observés à la frontière maritime entre l'Afrique du Nord et l'Espagne.

Selon le site Diario de Cadiz, l'homme avait prévu de sauter à l'eau à l'arrivée du ferry à l’ile de Tarifa et de nager jusqu'au rivage. Une fois sur terre, il aurait tenté de franchir le périmètre du poste-frontière pour entrer illégalement en territoire espagnol. Cependant, son plan n'a pas fonctionné. Il a été interpellé à bord du navire.

Le voyage clandestin de cet homme de nationalité algérienne s'est déroulé sur le patin droit du navire, parti de Tanger au Maroc. L’Algérien a finalement été interpellé par la police espagnole à bord du ferry. Après interrogatoire, il a été placé dans un centre de rétention dans l’objectif de le renvoyer dans son pays d’origine.

Faits-divers Un Algérien tente de jeter sa femme du 12e étage à Bordeaux

Un voyage très dangereux pour cet Algérien

Il faut dire que cette méthode d’immigration est très courante au Maroc. Les candidats à l’immigration clandestine se cachent dans des compartiments difficiles des ferrys qui font les traversées vers l’Espagne et avant d’arriver au port, il se jettent en mer pour continuer le périple à la nage. Cependant, ce voyage est très dangereux et cause souvent la mort de plusieurs migrants.

Les passeurs, souvent impliqués dans ces tentatives d'immigration illégale, emploient des techniques de dissimulation ingénieuses pour faire passer les migrants clandestinement. Parmi ces méthodes figurent la création de cachettes dans des espaces restreints et mal ventilés des navires. Ces pratiques mettent en danger la santé et la vie des migrants cachés en raison du manque d'air et des conditions exiguës.

Par ailleurs, l'immigration clandestine à la frontière maritime de Tarifa représente un casse-tête constant pour les autorités espagnoles. Les migrants arrivent à contourner les contrôles stricts, en empruntant des voies dangereuses. Ces dernières années, la police espagnole, en collaboration avec d'autres services de sécurité, a redoublé ses efforts pour surveiller les ports, inspecter les navires et les véhicules, afin de dissuader et intercepter les tentatives d'entrée illégale.


Vous aimez cet article ? Partagez !