Le nombre d'étudiants algériens en France en hausse

Les Algériens sont de plus en plus nombreux à choisir de poursuivre leurs études supérieures en France. En effet, selon le dernier rapport annuel de Campus France, le nombre d’étudiants algériens inscrits dans les universités françaises a connu une hausse en 2024, eux qui figurent à la 2e place des communautés estudiantines étrangères en France.   

La France reste la destination privilégiée pour les Algériens, toutes catégories sociales confondues, comme le démontrent d’ailleurs les chiffres récents sur les demandes de visas Schengen à travers le monde. C’est le cas surtout pour les étudiants algériens qui privilégient la France pour poursuivre leur cursus universitaire. Encore une fois, ce sont les chiffres qui confirment cette tendance.

L’édition 2024 du rapport « Chiffres Clés de la mobilité étudiante », que vient de publier Campus France, confirme une fois de plus la forte mobilité des étudiants algériens. En effet, sur un total de 412'087 étudiants étrangers, ils étaient 32'147 Algériens à suivre des études supérieures en France durant l’année scolaire 2022-2023, occupant la deuxième place des communautés estudiantines étrangères, derrière les Marocains (45'126) et devant les Chinois (25'605).

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

Le nombre d'étudiants algériens en hausse de 4 %

Selon Campus France, le nombre d’étudiants algériens en France a connu, durant l’année scolaire 2022-2023, une hausse de 4 % par rapport à la période 2021-2022. Ce n’est pas le cas pour les Marocains, dont le nombre a connu une baisse de 3 %. Les Tunisiens, avec un nombre total de 14'291 étudiants, sont classés à la 5e place derrière les Italiens (20'028) et les Sénégalais (15'251).

La France demeure ainsi une destination de choix pour les étudiants du monde entier, dont le nombre dans le pays est en progression de 3 % sur un an et de 17 % sur cinq ans, selon Campus France. Les étudiants originaires d’Afrique du Nord en particulier représentent les contingents les plus importants. Au niveau mondial, la France maintient sa 6e place parmi les pays d’accueil de la mobilité étudiante.

« Le Maroc, l’Algérie et la Chine demeurent les trois principaux pays d’origine des étudiants étrangers en France, et 21 des 25 premiers contingents d’étudiants étrangers augmentent en 2022-2023, avec une progression particulièrement forte du nombre d’étudiants italiens, espagnols, libanais, congolais et indiens. Le nombre d’étudiants ukrainiens accueillis a aussi doublé en un an (+111 %), en lien avec la poursuite de la guerre », indique Campus France dans son rapport.


Vous aimez cet article ? Partagez !