Fait insolite que celui qui a été enregistré le 8 avril dernier, dans un quartier dans la localité de Meftah, relevant de la wilaya de Blida. Des jeunes n'ont pas trouvé mieux que de couper un doigt à un de leurs voisins pour la simple raison que celui-ci n'a pas voulu déplacer un des leurs à bord de son véhicule.

C'est ce qu'a révélé le procureur de la République près le tribunal de Larbaa, ce dimanche 12 avril 2020, au cours d'une conférence de presse, affirmant que 13 personnes ont été arrêtées dans cette affaire. Les choses ne sont pas restées là, puisque le lendemain de cet acte, le frère de la victime a voulu se faire justice avec l'aide de ses voisins. Une bagarre s'en est éclatée entre les deux parties. Il a fallu l'intervention des services de sécurité pour séparer les antagonistes.

Le procureur de la République a indiqué que parmi les personnes arrêtées, figurent deux adolescents âgés de 14 et 16 ans. Une femme a également été appréhendée pour avoir utilisé son domicile comme lieu de refuge pour certains éléments d'un groupe. Lors de ce coup de filet, les services de sécurité ont pu également récupérer des armes blanches entre sabres, poignards et autres. Il s'est avéré que cette opération a permis de démanteler de véritables gangs qui semait la terreur au sein de la population locale.

À lire aussi :  Un avion d'une compagnie marocaine dérouté vers l'aéroport de Bordeaux

D'ailleurs, le même procureur a aussi indiqué que la plupart des personnes arrêtés sont des repris de justice. L'acte ayant été l'élément déclencheur des attaques rongées entre les deux groupes, n'a été qu'un règlement de compte.

Pour rappel, la wilaya d'Alger a vécu des faits similaires la semaine dernière. La gendarmerie de Bir Mourad Raïs a en effet arrêté neuf individus. Munis de diverses armes blanches, ils avaient tenté de pénétrer dans l’appartement d’un citoyen de force avant de l’agresser. Les faits ont eu lieu à la cité AADL de Aïn Malha, à Aïn Naâdja.

Les habitants de la localité ont alerté les services de sécurité. Ces derniers sont aussitôt intervenus. Néanmoins, le gang n’avait pas voulu se rendre. Cela avait donné lieu à de violents affrontements avec les forces d’intervention de la gendarmerie nationale.

Lire aussi : Kabylie : Un gang armé spécialisé dans les cambriolages neutralisé