L'animateur d'origine algérienne de l’émission « Grand bien vous fasse » sur France Inter, Ali Rebeihi, a vécu, vendredi 1 mai, une situation des plus embarrassantes. Un auditeur d'origine maghrébine s’est présenté sous un faux nom et a profité de son passage à l’antenne pour dénoncer le racisme de l’émission dont il aurait été victime.  

En effet, lors de l’émission radio « Grand bien vous fasse », présentée par Ali Rebeihi, un auditeur d'origine maghrébine affirme avoir donné un faux nom afin de prendre part à l’antenne. L’animateur, Ali Rebeihi, a pris l'appel en s’exclamant : « Nous accueillons Yves, bonjour, Yves ».

L’interlocuteur, profitant du direct, s’insurge alors et crie à la discrimination raciale  : « Ecoutez, j’appelle au standard, je me présente sous le prénom de Khaled, je ne passe pas à l’antenne. Je rappelle en usant du prénom français Yves, on me prend à l’antenne. Vous êtes une radio de racistes », s'est-il écrié.

L'animateur franco-algérien a aussitôt mis un terme à ce passage en direct. Sans trop s'attarder sur le sujet, il a qualifié les accusations portées contre sa propre émission d'« inadmissibles », avant de passer, rapidement, à l’invité du plateau.

Ali Rebeihi n'a pris pas le temps d'écouter l'auditeur qui s'est, pourtant, plaint d'un traitement discriminatoire. La légèreté et le déni avec lesquels l'animateur d'origine algérienne a appréhendé cette grave accusation contre sa propre émission lui ont valu les critiques de nombreux auditeurs en France. Pour certains, cette réaction est d'autant plus choquante que l'animateur est également d'origine maghrébine.

Pour rappel, il y a quelques semaines, des émeutes ont éclaté dans des villes de France à forte concentration maghrébine. Plusieurs quartiers ont connu des heurts entre citoyens et policiers : tirs de mortiers ou jet de projectiles en direction des policiers, feux d’artifices en pleine rue, poubelles et véhicules incendiés, rodéos, etc. Les échauffourées ont été déclenchées pour dénoncer les abus de la police après qu'un jeune motard a été grièvement blessé lors d'une interpellation à Villeneuve-la-Garenne, près de Paris.