La terre a de nouveau tremblé en Algérie. Le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) a enregistré, dans la matinée de ce samedi 4 juillet, une secousse tellurique de 4,3 degrés sur l’échelle ouverte de Richter.

Selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), l’épicentre du séisme a été localisé à cinq kilomètres au sud-est de la localité de Lazrou, dans la wilaya de Batna. Ce tremblement de terre, qui a eu lieu aux environs de 8h59 (heure locale), a atteint une magnitude de 4,3 sur l’échelle ouverte de Richter.

Les habitants de plusieurs wilayas limitrophes, telles que Constantine, Mila, Biskra et Sétif, ont ressenti cette forte secousse et une grande panique s’est emparée d'eux. Néanmoins, aucun dégât humain ou matériel n'a été signalé.

L’Algérie connaît de nombreux tremblements de terre en cette période

Il faut dire qu’en cette période, de nombreux séismes ont été enregistrés en Algérie. Le mois de juin dernier a connu pas moins quatre secousses telluriques. Trois ont été enregistrées dans la commune d’Arris, dans la wilaya de Batna.

Deux d’entre elles, enregistrées le 4 juin dernier, ont successivement atteint la magnitude de 3 et 3,1 sur l’échelle de Richter. La troisième, également de magnitude de 3 sur l’échelle de Richter, est survenue le 19 juin dernier. La wilaya de Boumerdes a connu, elle aussi, le 23 juin, un tremblement de terre de magnitude 3. Il a été localisé à 10 kilomètres au sud-est de la commune de Dellys, au nord de cette wilaya côtière.

À lire aussi :  Un réseau de trafic de visas démantelé à Alger

Notons que toutes ces secousses n’ont fait aucun dégât humain, ni matériel,  contrairement au séisme meurtrier du 21 mai 2003 à Boumerdes. De magnitude de 6,8, il a provoqué la mort d’environ 2 266 personnes, en plus des 10 261 blessées et 200 000 sans-abri.