L'Office national des statistiques (ONS) a révélé que la production industrielle dans le secteur public algérien a connu un recul de 6.7% au premier trimestre de l'année 2020 par rapport à la même période de l'année 2019. Cette baisse, explique l'ONS, a touché la plupart des secteurs d'activité. 

Les données de l'ONS révèlent que la production industrielle du secteur public a connu, au cours des trois premiers mois de l'année 2020, une baisse dans la plupart des secteurs d'activité, comparativement à la même période de 2019. Cependant, les industries de l'agroalimentaire et diverses ont enregistré, respectivement, une hausse de 5.9% et de 51,7%.

A signaler que la production industrielle du secteur public a connu, durant l'année 2019, une hausse moyenne de 2.7%, toujours selon l'Office national des statistiques.

Un recul alarmant dans la plupart des secteurs d'activité

Selon la même source, le secteur de l’énergie a connu, durant le premier trimestre de l'année en cours, un recul de 1,2% par rapport à la même période de l'année dernière. Ainsi, les hydrocarbures ont connu un recul de 3,3%. Ce repli s'explique, essentiellement, par la baisse de 3,9% de la branche "pétrole brut et gaz naturel" et la baisse de 11,9% dans la branche "liquéfaction du gaz naturel".

Par ailleurs, la branche des mines et carrières a enregistré un recul de production de 4,8%. Cette baisse de rendement s'observe principalement dans les branches "extraction de l'argile et du grès" et de "l'extraction du sel" et du " minerai de phosphates" qui ont connu, respectivement, un recul de 1,7%, 10,7% et de 25,1%.

Les industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques ont aussi baissé de 38,2%. Une dégringolade qui s'explique par le repli significatif du nombre d'activités, en particulier les matières premières pour l'industrie sidérurgique, la mécanique et l'électrique, qui a connu une baisse de 40%, l'industrie des consommables en fer et la production et la transformation de métaux non ferreux, qui ont connu successivement un recul de 39.5% et 51.8%.

Aussi, la production des matériaux de construction a connu une baisse importante de 11.5%. De leur côté, les industries chimiques et la production industrielle du tissu ont enregistré, respectivement, une baisse de 11.5% et 14.6%.

Lire aussi : Les prévisions alarmantes du FMI sur l’économie algérienne