Le tribunal de la wilaya de Skikda a condamné à de la prison à perpétuité un jeune homme coupable d'avoir assassiné son ami d'enfance. Lors de son interrogatoire, le meurtrier a affirmé avoir tué son ami car il le soupçonnait de lui avoir glissé sa magie dans sa nourriture, rapporte, mardi 7 juillet le quotidien arabophone Echorouk.

Les faits ont eu lieu, il y a une année de cela, dans la commune de Emdjez Edchich, dans la wilaya de Skikda, à l'est de l’Algérie. Le jeune homme âgé de 28 ans a décidé d'assassiner son meilleur ami, car il le soupçonnait de vouloir l'ensorceler.

Une année après l'affaire, le mis en cause a comparu lundi 6 juillet devant le tribunal de Skikda dans son procès pour meurtre avec préméditation. Au cours de l'interrogatoire, il déclare à la cour qu'« à la mi-juillet de l'année dernière, lorsque les gens étaient occupés avec les matchs de la Coupe d'Afrique des nations en Égypte, j'ai décidé de tuer celui que je considérais depuis plusieurs années comme mon ami, avant de découvrir que la nourriture qu'il me donnait était mélangée à toute sorte de magie ».

Le prévenu raconte comment il a assassiné son ami

Le prévenu a confié au tribunal avoir tout planifié afin d'assassiner sa victime. « J'avais prévu d'être seul dans un endroit loin de sa résidence. J'ai profité du manque de circulation sur la route, et lui ai demandé de s'arrêter pour fumer une cigarette. En s'arrêtant, je l'ai alors attrapé par derrière et l'ai abattu avec sang froid, en l'égorgeant à l'aide d'un cutter ».

À lire aussi :  Des drones et de faux billets saisis au port de Béjaïa

L'accusé a poursuivi en expliquant au juge qu'il s'est enfui après avoir commis son crime. «J'ai pris le bus pour revenir à la maison et j'ai informé la famille de la victime qu'on a été attaqué par quatre personnes et que je ne connaissais pas le sort de la victime qui est restée sur place ».

Le procureur général a confirmé que la version de l'accusé était cohérente avec les résultats de l'enquête et de l'autopsie. Il a ainsi requis la condamnation à mort contre lui. Tandis que sa défense a demandé le transfert de son client vers un hôpital psychiatrique, d'autant plus qu'il souffre de paranoïa. Mais après délibération, le tribunal pénal de première instance de Skikda a condamné l'agresseur à la réclusion à perpétuité pour meurtre avec préméditation.

Lire aussi : Algérie : Un père de famille égorge froidement son fils de 2 ans