Pétrole : Le prix du Brent à son plus haut niveau depuis mars

Les prix du pétrole ont connu une hausse significative. En ce mardi 21 juillet, le cours du Brent (référence pour le pétrole algérien) a dépassé les 44 dollars et s'approche du cap des 45 dollars. Concernant la référence américaine WTI, elle a passé la barre des 42 dollars. Ces niveaux, jamais atteints par l’or noir depuis le mois de mars dernier, sont le résultat de l'accord européen sur le plan de relance économique et des espoirs autour d'un vaccin contre le coronavirus.

Les cours du marché pétrolier sont nette augmentation ce mardi. Vers 15 heures (heure algérienne), le baril du Brent de la mer du Nord, pour livraison en septembre, valait 44,86 dollars, en hausse de 3,65 % par rapport à la clôture de lundi. Quant à la référence américaine le West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en août, elle a gagné 3,84 %, passant à 42,49 dollars.

Notons que les prix de ces deux références de pétrole n’ont pas été aussi hauts depuis le 6 mars et la chute déclenchée par la guerre des prix entre la Russie et l'Arabie saoudite.

Économie Gaz : Les exportations de l'Algérie vers l'Espagne en hausse

Les spécialistes attribuent cette augmentation au plan de relance économique conclu par les 27 Etats membres de l'Union européenne qui prévoit une aide de 750 milliards d'euros pour sortir l'UE du marasme économique, provoqué par la pandémie de la Covid-19.

Les investisseurs optimistes

Selon l'analyste de Rystad Energy, Bjornar Tonhaugen, « les investisseurs européens se réveillent en apprenant que leurs dirigeants ont conclu un accord sur le plan de relance » pour sortir l'économie du continent « de la pire récession économique depuis la Seconde Guerre mondiale ».

Par ailleurs, la nouvelle des résultats prometteurs des essais cliniques sur le projet de vaccin contre la Covid-19 de l’université d’Oxford, en Grande-Bretagne, ont eu aussi leur effet sur le marché du pétrole. La possible disponibilité d'un vaccin anti-covid signifiera la fin du cauchemar pour l'économie mondiale.


Vous aimez cet article ? Partagez !