La série de crimes se poursuit en Algérie. Cette fois, c'est à Skikda, qu'un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a été assassiné par un père de famille. Les raisons exactes du drame restent à déterminer, néanmoins, des sources concordantes révèlent qu'il s'agit d'un crime d'honneur. Le père de famille aurait en effet surpris la victime, un militaire, en compagnie de sa fille dans un endroit isolé.

Les faits ont eu lieu dans la nuit de lundi 27 à mardi 28 juillet dans la commune de Sidi Mezghiche, relevant de la wilaya de Skikda, à l'est de l’Algérie. Le militaire âgé de 26 ans était venu chez lui afin de profiter de quelques jours de permission et profiter de la fête de l'Aïd El Adha avec ses proches. Néanmoins, le jeune homme ne se doutait pas qu'il s'agissait des derniers jours qu'il passait avec eux.

Dans la nuit du mardi, le jeune militaire avait en effet reçu trois coups de poignard de la part d'un autre individu de la même localité. Arrivés sur place, les éléments de la protection civile n'ont fait que constater le décès du jeune vingtenaire. La dépouille a ainsi été acheminée vers la morgue de l’hôpital pour les besoins de l'autopsie qui a finalement confirmé que le jeune a bel et bien été assassiné à l'aide d'une arme blanche.

À lire aussi :  Mutinerie dans le plus grand Centre de rétention de sans-papiers en France

Les services de sécurité ont de leur côté diligenté une enquête profonde afin de faire toute la lumière sur l'affaire. Les raisons du crime restent inconnues, cependant, il est dit que cet assassinat serait un crime d’honneur. Le père de famille aurait en effet commis son crime après avoir découvert sa victime en compagnie de sa fille dans une position compromettante.

De plus en plus de crimes en Algérie

Il faut dire que l'Algérie a connu de nombreux drames depuis quelques jours. Les crimes deviennent de plus en plus fréquents en Algérie, au point que l’on parle de banalisation des actes de violence. En effet, il ne se passe pas une journée sans que l’on entende parler de meurtres.

Cela a été le cas, le lundi 27 juillet, dans la localité de Oued Rhiou, située dans la wilaya de Relizane, au nord-ouest de l’Algérie, qui a été secouée par un terrible drame. Une femme avait en effet ôté la vie à un jeune homme avant de prendre la fuite. Le même jour, la wilaya de Biskra a aussi connu un autre crime, lorsqu'on a découvert une femme âgée d’une soixantaine d’années lâchement assassinée, les mains liées et le corps couvert d’hématomes.

La semaine dernière, la wilaya de M’sila avait aussi connu un terrible drame familial qui a secoué toute l'Algérie. Un agent de la police nationale avait assassiné sa femme ainsi que trois membres de la famille de celle-ci avec son arme de service. Il s’agit du père, de la mère et du frère de son épouse.