Les services de sécurité de la wilaya d'Alger ont réussi à saisir une quantité de drogue dure destinée à la commercialisation dans différentes wilayas en Algérie. L'opération a également permis l'arrestation de neuf narcotrafiquants, a indiqué, mercredi 19 août, la DGSN dans un communiqué.

Les services de sécurité de la wilaya d'Alger ont démantelé un groupe criminel composé de neuf membres, dont cinq ressortissants subsahariens. L'opération a également permis la saisie de 428 grammes d'héroïne et 90 grammes de cocaïne ainsi qu'une somme d'argent de 817 500 dinars.


« Dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogues illicites, la division centrale de la police judiciaire a pu mettre fin aux activités d'un groupe criminel composé de neuf personnes, dont cinq ressortissants africains, sur l'affaire de l'importation et de la commercialisation de drogues de type héroïne et cocaïne ainsi que le transport, la distribution et la participation illégale dans le cadre d'un groupe criminel organisé», a indiqué, mercredi, la cellule de communication et des relations publiques de la même autorité sécuritaire.

Selon la même source, en plus des 428 grammes d'héroïne et 90 grammes de cocaïne, les services de sécurité de la wilaya d'Alger ont pu récupérer « une somme de 817 500 DZD, un montant de devises de 150 euros, deux (02) voitures de tourisme, quatre passeports, quatre ordinateurs portables, (02) balances électroniques, 20 téléphones portables, en plus du matériel destiné à la manipulation et à l'emballage des drogues dures ».

À lire aussi :  Mutinerie dans le plus grand Centre de rétention de sans-papiers en France

Le trafic de drogue se poursuit en Algérie

«Après avoir achevé les procédures judiciaires en vigueur, les suspects ont été déférés devant les autorités judiciaires pour examiner leur dossier », conclut le communiqué.

Pour rappel, en juin dernier, la douane algérienne, en coordination avec les éléments de l’armée nationale populaire (ANP), avait saisi une grande quantité de drogue dure dans la wilaya d’Oran, à savoir 11,5 kilogrammes de cocaïne. Néanmoins, la plus importante affaire de trafic de drogue en Algérie demeure le scandale des 701 kg de cocaïne saisis au port d’Oran. Une affaire, dans laquelle Kamel Chikhi alias « El Bouchi » est le principal accusé, qui continue d’ailleurs de défrayer la chronique, vu l’implication de plusieurs hauts responsables de l’État.

Lire aussi : Algérie : Un chanteur de raï condamné à 20 ans de prison ferme