Le chef de l’Etat algérien Abdelmadjid Tebboune a présidé, dimanche 23 août, une nouvelle réunion du Conseil des ministres. Le gouvernement algérien est sorti avec de nombreuses décisions à l’issue de cette réunion, notamment en ce qui concerne les secteurs le développement des activités sectorielles dans le cadre de la nouvelle approche socio-économique.

Le Président de la République a donné des instructions aux ministres concernés, sous la supervision du Premier ministre dans le cadre de la relance et le développement des activités sectorielles dans le cadre de la nouvelle approche socio-économique.

Secteurs de la Numérisation et des Statistiques

Le Président de la République a instruit le ministre de la Poste et des Télécommunications à l'effet de venir à bout, immédiatement, du problème de débit internet et élaborer un rapport détaillé sur ce dossier.

Il a recommandé de trouver une solution définitive au problème de faiblesse du débit internet, définir les facteurs nuisibles et soumettre le dossier au Conseil des ministres si le besoin se fait sentir, le débit internet étant une condition essentielle pour l'aboutissement du processus de Numérisation et des Statistiques.

Tebboune a appelé à  exploiter la Numérisation sur le terrain pour lutter contre la bureaucratie et la corruption et faire face aux manœuvres tendant à maintenir l'opacité dans la gestion de l'Economie nationale.

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Secteur des Transports

Abdelmadjid Tebboune a instruit l’exécutif de « revoir le système des transports terrestre, maritime et aérien sur la base des critères de rentabilité et de qualité des prestations ».

Soumettre à nouveau les dossiers des transports terrestre, maritime et aérien, un par un, au Conseil des ministres à partir de sa prochaine réunion.

Le Président de la République a donné des orientions pour reconsidérer de manière globale le transport aérien et aller, si le besoin se fera sentir, à la création d'une compagnie aérienne nationale supplémentaire pour répondre à la demande, à travers une meilleure exploitation des aéroports intérieurs pour une rentabilité acceptable, et l'ouverture de nouvelles lignes internationales en vue de hisser les capacités de transport aérien national, » a indiqué un communiqué du conseil des ministres.

Tebboune a ordonné de reconsidérer le transport maritime par l'amélioration de la gestion des ports, l'ouverture de terminaux maritimes, la consolidation de l'actuelle flotte maritime pour mettre un terme à la saignée des devises du fait des coûts élevés du fret, sachant que l'actuelle flotte ne couvre que 3% des marchandises importées.

Secteur des micro-entreprises et Emploi de jeunes

Le chef de l’Etat a appelé son gouvernement à « s'écarter de la vision purement sociale de la place des micro-entreprises dans la construction d'un nouveau tissu économique ».

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Il a préconisé la création de zones d'activités économiques au profit des micro-entreprises englobant les différents métiers et professions. Ainsi que l'accompagnement et l'orientation des entreprises, créées dans le cadre de l'ANSEJ, qui font face à des difficultés de gestion et de financement, en les assistants pour assurer leur intégration économique.

Projet de la Grande Mosquée d'Alger

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs et le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville ont été chargés, sous la supervision du Premier ministre, de mettre au point une conception pour la mise en place de deux instances, la première s'occupera de la gestion quotidienne et de l'entretien du Complexe, tandis que la seconde prendra en charge sa gestion religieuse et scientifique.

Par ailleurs, le Président de la République a exprimé sa satisfaction de sa visite d'inspection effectuée jeudi à la Grande Mosquée d'Alger et ses annexes, et a adressé ses remerciements aux responsables du projet et aux compétences nationales qui avaient tenu compte, dans la réalisation de ce chef-d'oeuvre architectural et monument civilisationnel, religieux et culturel, ce que recèle l'Algérie d'authenticité, de diversité culturelle et de profondeur historique.

Le Conseil des ministres a, ensuite, approuvé trois (03) projets de décret présidentiel portant ratification de:

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

- Une Convention-cadre de coopération bilatérale avec la République islamique de Mauritanie dans le domaine de la Poste et des technologies de l'information et de la communication, conclue à Alger le 20 décembre 2020.

- Un Mémorandum d'entente avec la République de Turquie dans le secteur des ressources en eau, signé à Alger le 9 octobre 2019.

- Un Mémorandum d'entente avec le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, portant ouverture d'une Ecole internationale britannique en Algérie, signé le 9 mars de l'année en cours.