La fermeture des frontières algériennes et européennes a sévèrement impacté les aéroports français qui proposent des liaisons aériennes vers l’Algérie. C’est le cas, par exemple, de l’aéroport Paris-Orly, où les vols vers le Maghreb représentent une part d’activité majeure.

Le trafic aérien des aéroports français, en nombre de vols, a littéralement dégringolé depuis la propagation du coronavirus. Les aéroports français connaissent une période de vaches maigres en ces temps de Covid-19. La raison est la suspension du trafic aérien à cause de la fermeture des frontières.

Depuis six mois, le trafic est en baisse au niveau de l’ensemble des aéroports français et de manière très drastique. Une chute vertigineuse de fréquentation que connaissent tous les aéroports français qui desservent en grande partie l’Algérie et les deux autres pays du Maghreb, le Maroc et la Tunisie.

Ainsi, les aéroports d’Orly, de Lille, de Grenoble et celui du Montpellier ont enregistré la pire saison estivale de leur histoire. Mais cette baisse notoire de la fréquentation des aéroports français était à prévoir après la crise sanitaire.

Cet été, les aéroports français ont fonctionné avec des lignes intérieures et européennes ou, dans certains cas, avec des vols de rapatriement. Mais ils n’ont pas pu effectuer des vols réguliers vers l’Algérie.

Les aéroports français s'attendent à une fin d'année compliquée au regard de la situation sanitaire dans le pays, où l'épidémie gagne du terrain jour après jour. Un rebond du trafic n'est espéré qu'au printemps prochain. En attendant, la moitié du personnel des sociétés aéroportuaires est toujours en chômage partiel qui durera jusqu'à la fin de l'année.

En Algérie, la fermeture des frontières risque de se prolonger davantage. Le gouvernement algérien ne semble pas “pressé” de rétablir le trafic maritime et aérien de voyageurs. Le Comité scientifique en charge de la lutte contre le coronavirus n’a pas été saisi pour donner son avis sur le sujet. Les frontières et les aéroports algériens sont maintenus fermés jusqu’à nouvel ordre.