Deux Algériens, migrants clandestins, arrivés en Espagne par bateau ont été arrêtés pour harcèlement sexuel sur une réceptionniste de l’hôtel La Noria, à Ibiza. Ces derniers ont été envoyés à l’hôtel, il y a de cela quelques jours, pour passer la quatorzaine parce que positif au coronavirus, indique le média espagnol El Mundo.

Selon la même source, les deux migrants algériens sont âgés de 20 ans et de 26 ans. Venus d'Algérie, ils sont arrivés clandestinement en Espagne par voie maritime. Après avoir été testés positifs au coronavirus, ils ont été placés en isolement à l’hôtel La Noria pour passer la quatorzaine.

Très vite la réceptionniste de l’hôtel a fait état de harcèlement sexuel de la part des deux Algériens. En effet, les deux migrants se sont adressés à la réceptionniste de l’établissement avec des insultes et des gestes obscènes. La Garde civile espagnole a fini par intervenir et arrêter les mis en cause.

Un hôtel envahi par les migrants algériens

Il faut relever que le gouvernement des Baléares, par l’intermédiaire du ministère espagnol de la Santé, a convenu, en juillet dernier, avec la chaîne d’Ibiza Playasol Hotels, de mettre l'hôtel La Noria à disposition des touristes asymptomatiques ou légèrement symptomatiques. Cette initiative a été prise afin d’endiguer la propagation massive du coronavirus.

À lire aussi :  La jeune Sihem Belouahmia retrouvée morte dans une forêt

Cependant, suite à l’augmentation du flux migratoire, l’établissement s’est vu très vite se remplir, d’une centaine de migrants clandestins, tous de nationalité algérienne. Ces derniers ont été testés positif, ou ayant été en contact sur le bateau avec d’autres compatriotes contaminés au coronavirus.

A noter qu’au cours de ces derniers mois, près d’une cinquantaine de bateaux et plus d’un demi-millier de migrants clandestins ont débarqué en Espagne, précisément sur les îles d’Ibiza et de Formentera.

Lire aussi : Espagne : Un Algérien arrêté pour trafic d’êtres humains