Les services de sécurité ont mis fin aux agissements d'un réseau de trafic d'armes à feu et de munitions. Selon le chef de la sûreté de la wilaya de Mostaganem, les éléments de la police ont mis la main sur 7 pistolets semi-automatiques et arrêté 7 personnes impliquées dans ce trafic.

Selon le commissaire qui a animé une conférence de presse au siège de la sûreté de wilaya, les sept personnes arrêtées sont âgés de 35 à 65 ans. Elle sont originaires de deux wilayas limitrophes de Mostaganem, à savoir Chlef et Relizane. Elles s'adonnaient à du trafic d'armes à feu et de munitions mais aussi de drogue.

En fait, le réseau a été démantelé le 30 novembre, après sept mois d'enquête et de filature. Une surveillance qui a duré longtemps parce que les membres du réseau résident dans différentes wilayas d'Algérie. Avec cependant Relizane comme centre de leurs activités criminelles.

7 pistolets semi-automatiques saisis

Selon la même source, 7 pistolets semi-automatique ont été saisis sur les membres du réseau appréhendés ainsi que des munitions de différents calibres, et classés selon l'ordonnance 06-97 du 21 janvier 1997 portant sur le matériel de guerre, les armes et les munitions.

Aussi, les services de sécurité qui ont monté et mené cette opération ont saisi aussi une quantité de drogue dure. Ce sont en fait 740 grammes d'une poudre blanche que les services de la police tenteront d'identifier dans leurs laboratoires ainsi que près de 200 grammes de kif traité. Quatre véhicules immatriculés dans différentes wilayas d'Algérie font également partie des objets saisis dans cette affaire.

À lire aussi :  Mutinerie dans le plus grand Centre de rétention de sans-papiers en France

Enfin, les mis en cause seront présentés incessamment devant la justice. Ils sont poursuivis pour constitution d'association de malfaiteurs et détention, commercialisation, transport et importation d'armes à feu et balles réelles. La détention et la commercialisation de la drogue figurent aussi parmi les chefs d'accusation retenus contre eux. C'est le procureur de la République près le tribunal de Aïn Tedles qui prendra en charge le dossier en question.

Lire aussi : Algérie : Deux réseaux internationaux de trafic de drogue démantelés