C'est un véritable carnage qu'a connu, mardi 12 janvier, la localité d'Astil, dans la wilaya d'El Oued, au nord-ouest du Sahara algérien. Il s'agit d'un accident de la route ayant fait sept mort et trois blessés, a indiqué la Protection civile.

Selon la même source, l'accident a été enregistré aux environs de 16h45 au niveau de la route nationale n°3. Les éléments de la Protection civile font état d'un bilan lourd : sept personnes ont trouvé la mort sur le coup. Parmi les victimes, on dénombre un ressortissant chinois.

Les trois blessés ont été pris en charge par les sapeurs-pompiers qui leur ont prodigué les premiers soins sur place, avant de les évacuer vers le centre de soins le plus proche. Leurs vies ne sont pas en danger, rassure-t-on.

La Protection civile souligne qu'à l'origine de ce drame routier, une collision de deux véhicules légers. Si le bilan de cet accident peut témoigner d'une chose, c'est que l'on n'est jamais assez prudent face au terrorisme routier qui continue de faire des victimes à travers le pays.

Le terrorisme routier a encore frappé

Preuve en est, cet accident intervient quelques jours seulement après un autre, plus meurtrier, sur une route à In Amguel, dans la wilaya de Tamanrasset. C'était le 31 décembre dernier. L'accident a fait 20 morts et 11 blessés.

À lire aussi :  Paris : Une Américaine violée par un SDF algérien

Les personnes décédées sont 19 ressortissants subsahariens et un Algérien, dont 11 enfants. Les corps sans vie avaient été transportés vers la morgue de l’hôpital de Tamanrasset. Quant aux 11 blessés, ils avaient été pris en charge au niveau de la même structure sanitaire.

Pour rappel, cet accident a été provoqué par le renversement du véhicule transportant les victimes, une voiture de marque Toyota, avait précisé la Protection civile.