Trois ouvriers d'une entreprise spécialisée dans les travaux d’assainissement sont morts dans  la matinée de ce lundi 31 mai dans des circonstances dramatiques, à Blida. Les victimes, qui effectuaient des travaux pour le compte de l’Office national de l’assainissement (ONA) dans une fosse septique, ont inhalé un gaz toxique. Deux autres ouvriers ont été transférés à l’hôpital dans un état critique.

Le drame est survenu ce lundi matin à la Cité Fettal, dans la commune de Beni Merad, relevant de la wilaya de Blida, lorsque cinq ouvriers, effectuant des travaux d’assainissement, ont trouvé la mort suite à l'inhalation d'un gaz toxique. Selon plusieurs sources locales, trois ouvriers ont péri sur place et deux autres ont été transférés par les éléments de la Protection civile dans un état critique au CHU Frantz Fanon de Blida. Les victimes étaient en train d'effectuer des travaux d'entretien dans un bassin d'épuration des eaux usées. Et il semble qu'un des égouts profonds contenait une quantité de gaz toxique connu sous le nom de « méthane » asphyxiant.

Un drame qui rappelle celui de Oued Ghir (Bejaïa)

Ce drame rappelle celui qu'a connu la localité de Oued Ghir, dans la wilaya de Bejaïa, le 31 mars dernier, lorsque huit personnes ont péri dans les mêmes circonstances. En effet, ce jour-là, sept gardiens et un prisonnier ont trouvé la mort par asphyxie dans une fosse septique située à l’intérieur du pénitencier de Oued Ghir. Selon le directeur local de la Protection civile, Fedi Nourredine, les huit victimes sont mortes suite aux émanations de sulfure d’hydrogène, considéré comme gaz toxique.

Il faut dire que ce genre de drame arrive souvent en Algérie, en raison de l’absence de moyens de protection et de sécurité. Une source médicale insiste sur l’obligation de porter un masque spécial pour effectuer ce genre de travaux avant d'être à l’intérieur des égouts ou des canalisations d’évacuation des eaux usées. Celles-ci contiennent des gaz extrêmement toxiques dont l’inhalation est susceptible de provoquer la mort en l’espace de quelques minutes.

Lire aussi : Alger : Un glissement de terrain provoque la mort de deux ouvriers