Depuis le début des incendies ravageurs qui frappent la Kabylie, la diaspora algérienne en France s'organise pour apporter de l'aide aux sinistrés. Des élus de plusieurs municipalités et régions de France se sont également joints aux appels à la solidarité en initiant plusieurs actions au profit des populations sinistrées en Kabylie.

La crise du Covid-19 avait déjà provoqué un remarquable élan de solidarité chez les bénévoles de nombreuses associations de la diaspora algérienne. C'est donc spontanément qu'ils ont lancé des appels à l'aide pour les sinistrés des incendies de Kabylie, qui ont fait 69 morts selon le dernier bilan.

L'association Amitié Populaire Franco-Algérienne (APFA) au chevet des sinistrés kabyles

Pour venir en aide à cette région du nord de l’Algérie frappée par des incendies qui ont déjà fait 69 morts, une association en France organise jusqu’au 15 août une collecte de dons. L'association Amitié Populaire Franco-Algérienne (APFA) collecte des dons, principalement du matériel médical, à envoyer aux régions touchées par les feux de forêt en Kabylie. La mosquée d'Argenteuil est l'endroit de la région parisienne où les dons sont centralisés. Un avion doit décoller vers Alger ce mardi 17 août. Des internautes se proposent d'aller collecter eux-mêmes les dons pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer.

L'Association de Culture Berbère de Nancy (ACB54) rassemble des dons

L'Association de Culture Berbère de Nancy (ACB54) rassemble des dons à Nancy à partir de ce vendredi 13 août de 14 h à 18 h (heure française). Leurs locaux sont au 108 boulevard Lobau 54000 Nancy. Les dons souhaités sont essentiellement des médicaments de premiers soins (compresse, Biafine, Tulle gras, Doliprane, Biseptine, Betadine) qui seront acheminés vers l’Algérie.

L'association Tiwizi Internationale de Paris se mobilise aussi

À Paris, des bénévoles de l'association Tiwizi Internationale, qui rassemble des membres de la diaspora kabyle en France, étaient réunis, le 12 août, afin de collecter des médicaments pour soigner les brûlures ainsi que du matériel médical. « On voit les maisons où on a grandi et on se sent impuissant », confie à Franceinfo Yanis, un volontaire de 19 ans qui vit en France depuis quatre ans.

Le président de l'association Yacine Ait Said confie à Franceinfo se heurter à des difficultés d'acheminement. « On est à la recherche d'un transitaire pour faire parvenir au plus vite les dons. On est même prêts à mobiliser la diaspora s'il le faut », souffle-t-il. La collecte de dons se poursuivra jusqu'à dimanche, précisent les organisateurs.

Des élus de France apportent leur aide aux populations sinistrées en Kabylie

Du côté des élus, la solidarité se met petit à petit en place, et plusieurs municipalités ont déjà annoncé leur intention d’aider la population kabyle qui fait face à des incendies ravageurs. C’est notamment le cas dans le Val-de-Marne. « C’est un drame humain et environnemental qui se déroule sous nos yeux et ceux de la communauté internationale qui doit renforcer sa mobilisation », a ainsi déclaré le maire (PCF) de Villejuif, Pierre Garzon, sur son compte Twitter.

La mairie de Villejuif prend part aux actions de solidarité avec la Kabylie

« Je tiens à exprimer toute ma solidarité avec les familles des victimes dont certaines sont peut être Villejuifoises et a rendre hommage à toutes celles et ceux qui combattent ces incendies avec beaucoup de courage », affirme-t-il. Ce dernier précise que « Villejuif prendra toute sa part pour aider à organiser cette solidarité selon les modalités concertées avec les associations en lien avec les régions touchées ».

Valérie Pecresse annonce une aide de 100'000 euros à la Kabylie

Dans une déclaration du jeudi 12 août à la chaîne Berbère TV, la présidente de la région Île-de-France et candidate à la prochaine présidentielle Valérie Pecresse a indiqué que sa région « apportera une aide de 100'000 euros aux associations humanitaires » activant dans le cadre de la solidarité pour les sinistrés des incendies en Kabylie. « Dès lundi, les demandes pourront être déposées sur le site de la région », précise-t-elle.

La solidarité avec la Kabylie s’est mise en place à la mairie de Champigny

À Champigny, la solidarité s’est mise en place depuis le 12 juin pour venir en aide à la Kabylie. La municipalité a donné rendez-vous au 2 rue Georges Dimitrov et à la salle Jean Morlet pour déposer leurs aides au profit des sinistrés des incendies qui ravagent la Kabylie. « Il faut tous se sentir concernés. Depuis le début de ces incendies, je tombe sur des images insoutenables. C’est impossible de rester de marbre quand on tombe sur des paysages ravagés, des enfants brûlés, c’est impossible de ne pas agir », affirme Laurent Jeanne Maire de Champigny-sur-Marne, Conseiller régional de l’Île-de-France.

Le maire d’Alfortville organise une collecte au profit de l’Algérie et de la Grèce

De son côté, le maire d’Alfortville, Luc Carvounas (PS), prévoit, en plus d’une subvention aux ONG qui doit être soumise au Conseil municipal en septembre, d’organiser une collecte avec la Croix-Rouge et l’Association culturelle algérienne du Val-de-Marne. « Pour aider l’Algérie en proie des flammes, la ville va s’associer à l’ACA du Val-de-Marne et son président M.Dhamani pour organiser avec La Croix rouge une collecte solidaire. Je proposerai au Conseil Municipal une subvention pour les ONG qui travaillent en ce moment pour aider l’Algérie et la Grèce », écrit le maire Luc Carvounas sur son compte Twitter.