Alors que le débat n'est pas encore clos concernant le sort du Gazoduc Maghreb-Europe reliant l'Algérie à l'Espagne via le Maroc, le groupe Sonatrach a annoncé la date de la mise en service du nouveau gazoduc qui devra approvisionner l'Europe en gaz naturel sans passer par le territoire marocain.

Le nouveau  gazoduc « Medgaz » reliant l’Algérie à l’Espagne entrera en service fin novembre prochain. C’est ce qu’a annoncé la compagnie algérienne des hydrocarbures Sonatrach dans un communiqué publié le 1er septembre sur sa page Facebook. Cette annonce a été faite à l’issue d’une visite d’inspection menée par son PDG, Toufik Hakar, au projet de la quatrième unité de compression de gaz à Beni-Saf  dans la wilaya de Aïn Témouchent.

Le nouveau gazoduc Medgaz reliant l’Algérie à l'Espagne entre en service fin novembre

« Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des projets stratégiques de la Société, le PDG de Sonatrach, accompagné de hauts cadres, a effectué, le 1er septembre, une visite d’inspection au projet de la quatrième unité de compression de gaz afin d’augmenter les capacités d’exportation de gaz naturel vers la péninsule ibérique a travers le gazoduc Medgaz de 8 a 10,5 milliards de mètres cubes », indique le communiqué de Sonatrach. « La cadence de réalisation connaît un avancement remarquable », se félicite le responsable, précisant que « l’entrée en service de cette unité est prévue a la fin du mois de novembre prochain ».

À lire aussi :  Taux de change : hausse du dinar sur le marché officiel et baisse sur le marché noir. Analyse

Le contrat du gazoduc, Maghreb-Europe, reliant l’Algérie à l'Espagne via le Maroc arrive à terme le 31 octobre

Une annonce qui intervient au cours du débat autour du gazoduc algéro-espangol qui traverse le Maroc. Il convient alors de rappeler que le Gazoduc Magheb-Europe, qui relie l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, arrive à échéance le 31 octobre prochain. Selon un communiqué du ministère de l'Énergie et des Mines du 26 août, cité par l'agence de presse officielle (APS), le ministre algérien de l’Energie Mohamed Arkab a affirmé que l'approvisionnement de l'Espagne en gaz naturel algérien se fera désormais à travers le nouveau gazoduc Medgaz  qui entre en service en novembre prochain.

Vers le non renouvellement du contrat du gazoduc Maghreb-Europe

Le ministre algérien a rassuré son hôte espagnol de « l’engagement total de l’Algérie de couvrir l’ensemble des approvisionnements de l’Espagne en gaz naturel à travers le Medgaz », peut-on lire dans le communiqué ayant sanctionné la rencontre entre les deux parties. Le Gazoduc Maghreb-Europe n'a pas été cité dans ledit communiqué. C'est ce qui laisse dire que celui-ci ne constitue plus un moyen pour alimenter l'Espagne en gaz et que le contrat, qui arrive à terme le 31 octobre prochain, ne sera très probablement pas renouvelé.

À lire aussi :  Via le Maroc ou via l'Algérie ? Les enjeux du gazoduc reliant le Nigéria à l'Europe (contribution)

Il faut dire que cela était prévisible après que l'Algérie ait décidé de rompre ses relations avec le Maroc. Le Royaume a émis le vœu, il y a quelques jours, de maintenir ce gazoduc. « Le Maroc est pour le maintien du Gazoduc Maghreb Europe (GME), dont le contrat arrive à son terme le 31 octobre 2021 », a affirmé, le 19 août, la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) marocain, Amina Benkhadra.