Comme nous l’avons indiqué dans un article publié hier sur observalgerie.com, des dizaines de victimes brûlées lors des derniers incendies en Kabylie attendent toujours leur prise en charge par les pouvoirs publics pour des soins à l’étranger.

Selon un élu à l’APW de Tizi-Ouzou, 22 grands brûlés qui se trouvaient au niveau de l’hôpital de Douéra à Alger étaient toujours dans l’attente de leur transfert vers des hôpitaux à l’étranger pour une meilleure prise en charge. Dans une lettre adressé le 20 septembre dernier au wali, l’élu à l’APW de Tizi-Ouzou Kaci Tansaout, a indiqué que « les familles et proches des concernés sont confrontés à des blocages au niveau de la CNAS de Ben Aknoun, à Alger, ce qui aggrave et retarde la procédure de prise en charge par l’État ».

Huit brûlés des incendies en Kabylie transférés vers un hôpital américain en Turquie

Une situation qui semble résolue puisque 8 brûlés des derniers incendies en Kabylie hospitalisés à l’hôpital de Douéra seront transférés ce jeudi 23 septembre à partir de midi vers un hôpital américain en Turquie.

C’est ce qu’a indiqué le journaliste Ahcene Chemache dans une publication publiée dans la soirée du mercredi 22 septembre sur sa page Facebook. Selon la même source, sur 62 brûlés hospitalisés à l’hôpital de Douéra à la suite des incendies qui ont ravagé la Kabylie, 15 sont morts.

Une 16e victime a succombé ce jeudi à ses blessures à l’hôpital de Douéra

Ce bilan macabre s’est malheureusement alourdit, avec le décès ce jeudi 23 septembre d’une autre victime de ces incendies. C’est donc le seizième mort enregistré parmi les 62 grands brûlés qui se trouvent à l’hôpital de Douéra.

En effet, dans une publication datée de ce jeudi 23 septembre sur sa page Facebook, Kaci Tansaout, élu à l’APW de Tizi Ouzou, a annoncé le décès de Ali Bey Ouramdan, dit Hakim, âgé de 50 ans, de Larbaâ Nath Irathen. La victime a succombé  à ses blessures ce jeudi 23 septembre 2021, à l’hôpital de Douera, précise la même source.