Crise diplomatique : Le Premier ministre algérien répond à Emmanuel Macron

Aymen Benabderrahmane, nouveau premier ministre algérien (2021)

Les propos récemment tenus par le Président français Emmanuel Macron continuent de susciter des réactions en Algérie. Après le communiqué de Présidence de la République, à travers laquelle les autorités algériennes ont qualifié ces propos « d’ingérence inadmissible », c’est au tour du Premier Ministre de réagir et de propre voix.

Les réactions se suivent en Algérie après les propos tenus le 30 septembre dernier par le président français sur le système algérien, qu’il a qualifié de « politico-militaire », sur la colonisation et la nation algérienne continuent de susciter des réactions officielles en Algérie.

Apres la décision d’Alger de convoquer l’ambassadeur de France et de rappeler son diplomate en poste à Paris, suivie par la fermeture de son espace aérien aux avions militaires français, voila que le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane sort de sa réserve pour riposter à son tour aux propos d’Emmanuel Macron.

Les propos de Macron sont « inacceptables », selon le Premier ministre algérien

En marge de sa visite d'inspection dans la wilaya d'Oran le lundi 4 octobre, le Premier ministre algérien a affirmé que les dernières déclarations du président français Emmanuel Macron sur l'histoire de l'Algérie « sont inacceptables ». Aïmene Benabdereahmane a ajouté que « l'Algérie ne saurait être affectée par des déclarations qui tentent de porter atteinte à son histoire et à ses racines ». « Nous n'accepterons jamais ce genre de déclarations, car l'Algérie est un peuple et une nation debout ayant marqué l'Histoire. Il suffit de se référer à Imedghassen, Massinissa et l'Emir Abdelkader », a souligné M. Benabderrahmane.

Retour en haut
Share via
Copy link