Un étudiant algérien a été retrouvé mort, samedi 9 octobre, dans sa chambre universitaire dans la capitale canadienne Ottawa. Le corps du jeune Massina Andjouh, originaire de Derguina dans la wilaya de Béjaïa, a été découvert par la police canadienne.

Selon des Algériens installés au pays de l’Érable, le jeune est décédé à la suite d’un cancer du sang. Âgé de 26 ans, le jeune Massina a quitté sa Kabylie natale en janvier 2020 pour s’installer au Canada.

Le corps du défunt étudiant a été transféré vers la morgue d’un hôpital de la capitale canadienne pour les besoins d’une autopsie. Et les résultats n’ont pas été rendus publics, mais de nombreux ressortissants algériens affirment que le jeune Massina Andjouh était atteint d’une leucémie.

Mais il faut dire que certains médias avancent l’idée d’une mort à la suite d’un malaise cardiaque. Cependant, en attendant d’achever l’enquête médicale et de police, l’ambassade d’Algérie à Ottawa, en collaboration avec le consulat établi à Montréal (Québec), suit de près le dossier et a décidé de prendre en charge l’opération de rapatriement de la dépouille du défunt vers la wilaya de Béjaïa, en Kabylie.