Après un règne de plusieurs années du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel, l'Allemagne changera de gouvernement début décembre. Une nouvelle coalition va diriger le pays, formée des sociaux-démocrates, des Verts et des Libéraux. Mercredi 24 novembre, les 3 formations ont présenté leur programme de gouvernement commun.

Alors que le débat s’intensifie ces dernières semaines au sein de l’Europe concernant la question migratoire, accentuée par la crise des réfugiés aux frontières entre la Pologne et la Biélorussie, la nouvelle coalition qui s’apprête à diriger l’Allemagne a fait part de son intention de dynamiser l'immigration, comme elle le dit ouvertement à travers son programme.

L'Allemagne va simplifier l'accueil et la naturalisation des étrangers

Après 16 années de pouvoir conservateur sous Angela Merkel, son successeur à la chancellerie Olaf Scholz espère, avec les autres partis de la coalition au pouvoir, prendre un virage social dans de nombreux domaines, dont celui de la politique migratoire.

Le futur gouvernement veut ainsi simplifier et élargir les procédures d'accueil et de naturalisation des étrangers afin de parer à la pénurie de main-d’œuvre qui menace l'Allemagne ces dernières années. La nouvelle coalition au pouvoir a annoncé la « création d'un droit à la nationalité moderne reconnaissant le principe de citoyenneté multiple » et « la simplification des procédures d'acquisition de la nationalité allemande pour les étrangers vivant en Allemagne », rapporte le quotidien Les Échos dans son édition du 25 novembre. Les exigences linguistiques seront notamment allégées pour les travailleurs étrangers, précise la même source.

À lire aussi :  Relations franco-algériennes : L'association France-Algérie plaide pour un nouveau départ en 2022

Naturalisation en Allemagne, droit de sol, permis de séjour et intégration

Ainsi donc, avec la nouvelle règle, les personnes ayant résidé 5 ans en Allemagne pourront demander la nationalité allemande, à condition qu'elles n'aient « pas commis de délit et respectent l'ordre fondamental libéral et démocratique », précise le programme de la nouvelle coalition qui dirigera l’Allemagne à partir du 1er décembre. Un permis de séjour pourra aussi être délivré après trois ans de résidence, selon les termes du contrat signé par les trois partis.

Le programme du nouveau gouvernement veut également réussir une meilleure intégration des étrangers en Allemagne. À ce propos, la nouvelle coalition dirigée par le chancelier Olaf Scholz prévoit d'étendre le principe du droit du sol.

« Les enfants nés de parents étrangers résidant légalement en Allemagne depuis 5 et non plus 8 ans seront éligibles à la naturalisation » selon les termes du programme présenté le 24 novembre. « Un permis de séjour pourra aussi être attribué à tout jeune, résidant depuis trois ans en Allemagne et ce jusqu'à l'âge de 27 ans », précise-t-on.