Plusieurs passeurs de migrants clandestins originaires de différents nationalités, dont un Algérien, ont été arrêté cette semaine en Allemagne, rapportent des sources médiatiques locales. Ces passeurs ont été mis en prison, alors que les migrants – dont des Tunisiens – ont été placés dans des centres d'accueil en attendant leur rapatriement.

C'est un véritable coup de filet qu'ont réussit cette semaine les forces de sécurité allemandes dans les rangs des passeurs de migrants clandestins. Les éléments de l'armée et de la police ont mis la main sur plusieurs personnes qui s'adonnaient à cette activité, rapportent des sources médiatiques locales.

Parmi les personnes arrêtées figure un ressortissant algérien qui a tenté de faire entrer en Allemagne un groupe de sans-papiers tunisiens. Le passeur algérien a été mis en prison alors les harraga tunisiens ont été placés dans un centre d'accueil.

Par ailleurs les éléments des forces de sécurité allemande ont appréhendés des passeurs de nationalité ukrainienne et d'autres originaires de la Syrie et de l'Afghanistan notamment. Ces derniers ont connu le même sort que le passeur algérien.

Les services de sécurité redoublent de vigilance au niveau des frontières en Europe

Ces arrestations en série en disent long sur la vigilance qui s'est emparée des services de sécurité en Allemagne. Ces derniers semblent être en état d'alerte maximale pour stopper le phénomène de l'immigration clandestine. La police et l'armée de ce pays sont mis à contribution dans cette lutte, qui n'épargne plus aucun pays européen.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de transfert de devises vers l'étranger

Les policiers et les éléments de l'armée, qui se sont fortement déployés sur le long des frontières, veillent ainsi au grain en redoublant d'effort pour faire avorter toute tentative d'immigration clandestine. C'est le cas de dire pour les autres pays du vieux continent qui accentuent les contrôles afin de couper l'herbe sous les pieds des passeurs.