La chaîne Berbère Télévision a invité, le vendredi 8 avril, le candidat à la présidentielle française Éric Zemmour dans le cadre de ses programmes à l'occasion de ce scrutin. L'entretien a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et les internautes n'ont pas manqué de vilipender et le candidat et la chaîne de télévision.

En fait, la polémique était inévitable, vu le contenu de l'interview. Dès la première question du journaliste et dès la première réponse du candidat. Pour le journaliste, les Berbères se sentent discriminés en France, avec leur langue qui n'est pas enseignée et l'absence d'un centre culturel qui leur est dédié. Il rappelle à Éric Zemmour ses déclarations sur l'intégration des Berbères en France avant de poser sa question. « Est-ce que vous pouvez nous expliquer d'abord pourquoi vous pensez qu'ils sont les plus intégrés, et puis, si demain vous êtes président, est-ce que vous allez regarder leurs revendications ? » questionne le journaliste de Berbère Télévision.

Éric Zemmour « Berbère de confession juive devenu Français »

Pour répondre à cette question, le candidat à la présidentielle française commence par un rappel historique qui ne manquera pas d'hérisser les cheveux des téléspectateurs. Éric Zemmour se présente comme un Berbère de confession juive devenu français avec le décret Crémieux de 1870. Selon sa réponse, c'est suffisant pour qu'il connaisse les Berbères. « Je connais les Berbères. Je sais leurs rapports à la France. Je sais aussi leurs rapports au monde arabe, puisqu'ils ont été colonisés par les Arabes. En Algérie, on ne parle que de la colonisation française qui n'a duré que 132 ans alors que la colonisation arabe a duré plus de 1000 ans et elle persiste encore ».

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

La France présentée par Zemmour en « libérateur de la colonisation arabe »

Cette façon de relativiser la colonisation française n'est pas la plus polémique de ses déclarations. Éric Zemmour parle également du rapport des Berbères avec la colonisation française. Le propos qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, particulièrement la page Facebook de Berbère Télévision, est celui qui présente la France comme un libérateur pour les Berbères. Un propos qui ne passe pas, vu que la plus grande résistance à l'amée française dès juillet 1830, venait justement des Berbères d'Algérie.

« Vous savez, pour les Berbères, la France a été un libérateur de la colonisation arabe, ou ottomane, il ne faut jamais oublier ça », a en effet affirmé Éric Zemmour, avant de tenter de différencier entre les Berbères et les Arabes dans leurs rapports avec la France. Comme pour dire que les Berbères sont proches de la France, contrairement aux Arabes. C'est d'ailleurs dans ce sens qu'il relativisera l'hostilité des Berbères à la France, en disant : « il y a eu évidemment des Berbères qui ont pris finalement fait et cause pour l'indépendance de l'Algérie et il y a aussi des Berbères qui ont choisi la France ».

C'est à partir de ce constat qu'Éric Zemmour fera une transition vers les immigrés d'aujourd'hui. Pour lui, dans les vagues d'immigration, il y a eu des Belges, ensuite des Italiens, des Espagnols, des Juifs polonais, des Juifs d'Algérie, du Maghreb, ensuite des Berbères. « Toutes ces vagues là se sont remarquablement assimilées. Mais, à partir des années 80, il y a eu l'immigration venue d'Afrique et du Maghreb, de plus en plus islamisée et de moins en moins assimilée », a-t-il soutenu.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Réaction de Berbère Télévision suite à la polémique suscitée par l'interview d'Eric Zemmour

Suite à la polémique suscitée par l’entretien accordé au candidat à la présidentielle Eric Zemmour, nous vous informons que cette invitation s’inscrit dans le cadre de la campagne électorale. Berbère Télévision est une société de droit français, donc régie par les lois qui encadrent ce scrutin et exige la parité dans le temps de parole durant toute la campagne électorale.

A ce titre, nous avons adressé des invitations aux douze candidats à la présidentielle. Tous ont répondu favorablement. Certains sont venus en personne comme Jean Lassalle et Eric Zemmour. Valérie Pécresse devait être sur le plateau n’était sa contamination au Covid-19. Tous les autres ont envoyé des représentants qui ont défendu leurs programmes devant nos caméras.

Il va sans dire que tous les propos tenus par les candidats ou leurs représentants n’engagent en rien Berbère Télévision. Comme dans tout ce que nous entreprenons, nous ne tenons que notre rôle de média ouvert au débat politique contradictoire et à l’éclairage de l’opinion.

Vidéo : Éric Zemmour accorde un entretien à Berbère Télévision