Le secteur de l'immobilier traverse une période difficile en Algérie. Il subit la hausse des prix des matériaux de construction et des terrains. Le secteur est aussi en proie à la spéculation qui fait exploser les prix. Pour contrecarrer cette spéculation qui prend de l'ampleur, la Direction générale des impôts (DGI) a publié le référentiel des prix de l'immobilier relatif à la période biennale 2021-2022, par wilaya, par communes et par zones.

La Direction générale des impôts a également fixé les prix en fonction du type de biens. C'est-à-dire : immeubles individuels, collectifs et semi-collectifs, locaux et terrains, notamment. Le document publié par cette direction est scindé en 4 parties. Il s'agit d'un fichier par localisation géographique. Ce fichier contient des termes de références pour les régions Sud, Nord, Est et Ouest.

Ainsi, pour les habitations, les prix sont fixés selon plusieurs critères. En plus du type de bien et de sa situation dans la wilaya, le référentiel prend en considération la qualité, entre standing, amélioré et précaire, alors que pour les locaux à usage professionnel, les prix varient selon l'emplacement (artère principale, secondaire, artère peu commerciale…).

Les prix des terrains sont fixés à l'hectare. Ils sont divisés en plusieurs catégories. Qu'ils soient à usage agricole ou industriel, leurs prix sont fixés selon les différentes caractéristiques (nombre de façades, raccordements aux réseaux publics et potentialités). Le document reprend globalement des fourchettes entre valeur minimale et valeur maximale des valeurs immobilières selon le prix du marché.

Concrètement, la valeur vénale constitue, selon la DGI, le seul paramètre retenu par la législation fiscale en vigueur. Et ce, en matière de transactions immobilières pour la détermination de la base imposable aux droits d'enregistrement, à la taxe de publicité foncière et à l'impôt sur le revenu global (plus-values de cessions). Cette valeur est également utilisée par l'administration fiscale pour l'appréciation et le contrôle des valeurs déclarées au titre des transactions réalisées et pour l'évaluation des biens en matière d'impôt sur la fortune.

Les Algériens de l'étranger protégés des spéculateurs

En publiant ce référentiel, la Direction générale des impôts a pour objectif de réduire la spéculation dans ce domaine. Ainsi, les personnes intéressées par ce genre de transactions ne pourront pas être victimes d'arnaques. Il s'agit surtout des Algériens qui vivent à l'étranger, qui sont intéressés par l'acquisition de bien immobilier en Algérie.

Ces Algériens, loin du pays, peuvent donc se référer aux prix publiés par la Direction générale des impôts pour ne pas tomber dans les mailles de certains promoteurs et intermédiaires sans vergogne qui profitent de l'incrédulité d'une frange de la diaspora, qui cherche des investissements au pays, pour vendre à des prix qui dépassent de loin les prix réels sur marché.

Référentiel des prix de l'immobilier en Algérie : www.mfdgi.gov.dz