La compagnie maritime Algérie Ferries continue de défrayer la chronique. Pointée du doigt par ses clients, notamment ceux de la diaspora algérienne en France, pour les nombreux couacs ayant suivi l'ouverture des réservations des traversées estivales, Algérie Ferries se retrouve désormais dans le viseur de la justice.

Les scandales n'ont pas cessé d'éclabousser Algérie Ferries, l'unique compagnie maritime de transports de voyageurs en Algérie. Décriée par les clients et les spécialistes du transport maritime pour sa mauvaise organisation des rares dessertes maritimes qu'elle assurait après la réouverture des frontières maritimes en octobre dernier, Algérie Ferries est à nouveau au cœur d'un scandale avec le lancement du nouveau programme estival.

Algérie Ferries critiquée pour sa gestion des traversées estivales

Depuis le lancement des réservations dans le cadre du programme renforcé des dessertes depuis et vers l'Algérie à l'occasion de la saison estivale 2022, la compagnie Algérie Ferries ne cesse de faire l'objet d'acerbes critiques. Les Algériens de l'étranger, notamment ceux établis en France, vivent un interminable calvaire, alors qu'ils ne cherchent qu'à s'offrir un hypothétique billet vers le bled avec la compagnie Algérie Ferries.

Au nombre insuffisant de dessertes depuis Marseille vers les ports d'Alger, Skikda et Oran, les clients d'Algérie Ferries sont surtout confrontés aux difficultés liées aux réservations en ligne. Certains clients affirment même avoir vu leurs comptes débités par la compagnie alors qu'ils n'ont pas reçu la confirmation de leurs billets. D'ailleurs, sur les réseaux sociaux, la compagnie Algérie Ferries  est souvent brocardée par les internautes pour sa « mauvaise » gestion du nouveau programme des dessertes.

Devant tant de griefs, les pouvoirs publics ont décidé de passer à l'acte en procédant au limogeage du PDG de la compagnie et  de son chef d'escale à Alger. Une décision prise le 2 juin dernier par le ministre des Transports sur instruction du chef de l'État Abdelmadjid Tebboune. Les autorités reprochent aux deux responsables un « comportement portant atteinte à l'image de l'Algérie et préjudiciable aux intérêts des citoyens », selon le communiqué de la Présidence algérienne.

4 responsables d'Algérie Ferries auditionnés par le juge d'instruction

Si le communiqué n'a pas donné les détails de ce qui est reproché au désormais ex-PDG d'Algérie Ferries Kamel Issad et à son chef d'escale à Alger Kamel Eddalia, plusieurs médias ont rapporté que ce limogeage est lié à l'affaire du navire Badji Mokhtar III arrivé au port d'Alger depuis Marseille avec seulement 75 passagers à bord, alors que le navire Danielle Casanova de Corsica Linea arrivait le jour même avec plus de 1000 passagers.

Une affaire qui a fait scandale en Algérie et qui ne va certainement pas rester sans suite. En effet, le journal arabophone Echorouk rapporte que quatre cadres responsables de la compagnie Algérie Ferries ont été déférés ce jeudi 9 juin 2022 devant la justice. Les quatre responsables d'Algérie Ferries, dont l'identité et la fonction n'ont pas été révélées, ont été présentés devant le juge d'instruction du pôle criminel du tribunal de Sidi M'hamed à Alger. Ils sont entendus par le juge dans le cadre de l'affaire du navire d'Algérie Ferries arrivé à Alger depuis Marseille presque vide, selon la même source.

Toutefois, selon le site Ennahar, parmi les quatre responsables d'Air Algérie déférés devant la justice figure l'ancien PDG Kamel Issad et l'ex-chef d'escale à Alger Kamel Eddalia, démis de leurs fonctions, ainsi que deux cadres supérieurs au sein de la compagnie. La même source précise que ce jeudi 9 juin 2022, les 4 mis en cause ont été entendus par le procureur de la République dans l'affaire du navire vide et entendus par la suite par le juge d'instruction du tribunal de Sidi M'hamed à Alger.