La compagnie maritime nationale Algérie Ferries maintient le silence près de 48 heures après le décès d'un passager à bord de l'un de ses navires. Dans la nuit du jeudi 30 juin au vendredi 1er juillet, un Algérien a trouvé la mort à bord du Tariq Ibn Ziyad, alors qu'il était accosté au port de Marseille.

En effet, Algérie Ferries n'a pas communiqué sur le décès tragique du passager, ni sur son identité ni sur les circonstances exactes de son décès. Même l'information de son décès a circulé grâce à une publication du député de la circonscription France-Nord, Abdelouahab Yagoubi, qui l'a annoncée sur sa page Facebook. La compagnie maritime algérienne n'a pas jugé utile de communiquer sur le drame qui a eu lieu à bord d'un de ses navires.

En fait, la gêne des dirigeants d'Algérie Ferries peut être compréhensible. La mésaventure que les passagers ont connue à Marseille le mercredi 29 juin est de la responsabilité de la compagnie. Et cette mésaventure peut avoir contribué au malaise qui a coûté la vie au malheureux passager.

Algérie Ferries a-t-elle une part de responsabilité dans le décès du passager ?

C'est quoi cette mésaventure qui a mis en colère des centaines de passagers et qui aurait causé la mort du passager en question ? En fait, il s'agit d'une traversée supplémentaire décidée par Algérie Ferries et programmée pour mercredi 29 juin. La vente des billets pour cette traversée a eu lieu et les Algériens de différentes régions de France se sont rendus à Marseille pour embarquer. Mais sur place, ils ont appris que la traversée était annulée.

À lire aussi :  Saisie de 6000 smartphones sur un bateau d'Algérie Ferries

Les images de ces Algériens désabusés ont été largement partagées par les internautes. D'autant plus que la compagnie maritime algérienne n'avait pas jugé utile de communiquer sur cette mésaventure. Ensuite, Algérie Ferries a envoyé le navire Tariq Ibn Ziyad à Marseille pour pouvoir transporter les passagers restés au Grand port maritime de Marseille (GPMM).

Mais il a fallu attendre la soirée du jeudi 30 juin pour que les passagers embarquent enfin. Et c'est après son embarquement que le passager en question a eu des problèmes respiratoires qui lui ont coûté la vie. En fait, le Tariq Ibn Ziyad n'a quitté le port de Marseille que le lendemain, vendredi 1er juillet, à 8 heures. Et Algérie Ferries n'a donné aucune explication, ni au sujet de l'annulation de la traversée de mercredi ni sur le décès du passager à bord du navire de la compagnie.