Le groupe pétrolier et gazier algérien Sonatrach a annoncé, lundi 25 juillet 2022, trois nouvelles découvertes de gaz et de pétrole dans le sud de l’Algérie. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, Sonatrach fait état de « deux découvertes de gaz en effort propre et une découverte de pétrole en partenariat avec le groupe italien Eni ».

Sonatrach poursuit ses performances en matière d’exploitation et de découvertes en gaz et pétrole. Après avoir réussi en mars 2022 la détection  de deux gisements de pétrole et de gaz dans le périmètre Touggourt Est I, situé au nord du champ de Hassi Messaoud, l’entreprise algérienne a récidivé le 27 juin dernier avec une importante découverte de gaz. Dans un communiqué publié sur son site, Sonatrach avait annoncé avoir découvert ce « potentiel important en hydrocarbure dans le périmètre de Hassi R'Mel ».

Et les bonnes nouvelles s'enchaînent chez le groupe pétrolier algérien. En effet, dans un communiqué publié le 25 juillet 2022, Sontarach annonce la découverte de trois nouveaux gisements de gaz et de pétrole dans le sud du pays. « La première est une découverte de gaz à condensat réalisée dans deux réservoirs dévoniens, suite au forage par Sonatrach d’un puits d’exploration « In Ekker Sud West-1 » (IEKSW-1) dans le périmètre de recherche In Amenas 2 du bassin d’Illizi », selon le communiqué. « Les débits enregistrés, lors des tests, sont de 300 000 m3 /jour de gaz et 26 m3 /jour de condensat, à partir du premier réservoir et de 213 000 m3 /jour de gaz et 17 m3 /jour de condensat à partir du deuxième réservoir », précise Sonatrach.

La deuxième découverte a été réalisée par Sonatrach et son partenaire italien Eni, « suite au forage du puits d’exploration « Rhourde Oulad Djemaa Ouest-1 » (RODW1) dans le périmètre de recherche « Sif Fatima 2 » situé dans la région nord du bassin de Berkine », ajoute le groupe algérien. « Le puits RODW-1, le troisième de la campagne de forage d’exploration en cours dans ladite région, a mis en évidence une découverte de pétrole brut dans les grès du réservoir Trias Argileux Gréseux Inférieur (TAGI) de la formation triasique. Durant le test de production, le puits a donné lieu à 1 300 barils/jour d’huile et 51 000 m3 /jour de gaz associés », précise la même source.

La mise en production de ces deux découvertes « se fera à travers un développement rapide « fast-track », étant donné leur proximité des installations existantes d’Ohanet et de Rhourde Oulad Djemaa (ROD) » ajoute le communiqué de Sontarach. La troisième découverte a été faite par Sonatrach « lors du forage d’un puits de délinéation « Tamzaia-3 » (TAMZ-3) sur le périmètre de recherche « Taghit » du bassin de Bechar, où une production intéressante de gaz a été obtenue lors du test de formation du réservoir siegenien (Dévonien inférieur) » ajoute Sontarach. « Ce résultat met ainsi en évidence un potentiel de gaz dans ce réservoir non testé auparavant dans une région, considérée comme domaine émergent », conclut le communiqué de la direction de la Sonatrach.