Un Algérien a été arrêté dans le cadre l'enquête concernant l'agression de policiers à Lyon, rapportent des sources médiatiques françaises. Âgé de 26 ans, le mis en cause a été appréhendé dans la soirée du dimanche 24 juillet, ajoute-t-on. Il s'agit d'un second suspect appréhendé dans cette affaire dont les faits remontent à mercredi dernier.

L'enquête concernant l'agression dont ont été victimes trois policiers à Lyon se poursuit toujours. Un premier suspect, un sans-papiers, a été appréhendé samedi dernier. Innocenté, celui-ci a été relâché dimanche, avait indiqué le parquet. Cela dit, le jeune homme risque l'expulsion du territoire français[1]Gérald Darmanin insiste sur l'expulsion d'un Algérien innocenté par la justice. « En lien avec les événements ou non, connu pour de nombreuses mises en cause : vol, violences, menace de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique, détention de drogues, violences en réunion... cet individu n’a rien à faire dans notre pays, qui est généreux si on le respecte », avait indiqué en effet le ministre de l'Intérieur, Gerald Darmanin.

Les propos de Darmanin suscitent la polémique

Cette sortie a suscité d'ailleurs la polémique en France. Le ministre a été, en effet, très critiqué à cause de cette décision. Le maire écologiste de Grenoble, Éric Piolle, l'a accusé de « draguer ouvertement l’extrême droite en reprenant ses mots et ses idées » et de « passer outre l’État de droit en prévoyant d’expulser un "délinquant étranger" sans attendre le résultat des investigations. Encore un symbole d’une dérive consternante et inquiétante ». « Le Pen devrait prendre sa retraite, son programme est déjà en train de s'appliquer », a indiqué de son côté un syndicaliste sur Twitter.

À lire aussi :  Un avion d'une compagnie marocaine dérouté vers l'aéroport de Bordeaux

Un autre sans-papiers algérien arrêté dimanche

Par ailleurs, dans la soirée de la même journée de dimanche un autre suspect, se trouvant également en situation irrégulière en France, a été arrêté. Il s'agit en fait d'un jeune algérien âgé de 26 ans. Selon le média Cnews, qui a rapporté l'information mardi 26 juillet, citant des sources proches du dossier, le ressortissant algérien n'a pas de domicile fixe. Il a été appréhendé aux environs de 19h50 dans le 3e arrondissement de la ville de Lyon.

Une ville qui a été le théâtre mercredi dernier de l'agression de trois policiers, dont une femme. Ces derniers ont été pris pour cible par une foule en furie, alors qu'ils tentaient d'arrêter un individu suspecté de vol à l'arraché. Les agents de l'ordre ont été blessés après avoir été touchés par différents projectiles utilisés par les assaillants dans leur attaque. Depuis donc, une enquête a été lancée par les services de sécurité pour tenter d'élucider cette affaire et de mettre la main sur les auteurs de cette agression.