Un nouveau dispositif est mis en place au Canada pour protéger les passagers contre les annulations et les retards des vols. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 8 septembre prochain et prévoit le remboursement dans un délai d'un mois pour tout voyage annulé ou retardé.

Le trafic aérien peine toujours à redécoller un peu partout dans le monde. Après la crise sanitaire, le secteur est soumis au manque de personnel et à des grèves aux niveaux des aéroports et des compagnies aériennes. Cet été, plusieurs structures aéroportuaires ont en effet été paralysées par des mouvements de protestation qui n'ont pas été sans conséquences sur les voyages[1]Mouvement de grève dans les aéroports marocains[2]Vols France-Algérie : Une nouvelle grève annoncée à l'aéroport de Lyon[3]Vols France-Algérie : Grève annoncée chez Transavia.

Des centaines de vols ont été retardés et autant d'autres ont été tout bonnement annulés au grand dam des voyageurs qui ont souffert à cause de cette situation qui s'inscrit pourtant dans la durée. Et les clients ont été appelés à payer pour des conflits qui ne le concernaient pas ou une situation dont ils n'étaient pas responsables.

Le Canada imposera un remboursement dans un délai de 30 jours

La réglementation veut dans ce cas que les compagnies aériennes procèdent au moins au remboursement des billets non utilisés. Force est de constater que ce n'est pas l'ensemble des voyageurs qui s'est vu rembourser ses billets de vols. Des voix ne cessent d'ailleurs de s'élever dans différents pays pour trouver une solution.

Pour protéger les clients et inciter les compagnies aériennes à prendre en charge les billets d'avion annulés, le Canada a mis en place un dispositif réglementaire qui sera applicable dès le 8 septembre prochain. Ainsi, à partir de cette date, les compagnies aériennes exerçant dans le pays de l'érable seront dans l'obligation de rembourser les passagers pour les vols annulés dans un délai ne dépassant pas les 30 jours.

Selon le site spécialisé Air Journal, qui a rapporté l'information dimanche 21 août, même les vols annulés ou retardés pour des raisons indépendantes à la volonté des compagnies sont concernés par cette mesure[4]Annulations et retards : le Canada renforce la protection des passagers, Air Journal. Les liaisons annulées à cause de mauvaises conditions météorologiques ou de crise sanitaire – à titre d'exemple – seront remboursées, précise la même source.

L'Office des transports du Canada (OTC) veillera au grain pour l'application de ce dispositif, qui n'a cependant pas été du goût des compagnies aériennes, qui l'ont durement critiqué. Cité par le même média, Jeff Morrison, en sa qualité de président et chef de la direction du Conseil national des lignes aériennes du Canada, a indiqué en substance qu'il n'était pas normal que « seules les compagnies aériennes doivent mettre de l’argent sur la table ». Celui-ci souligne que plusieurs paramètres et acteurs causent des retards et des annulations et que les compagnies aériennes n'avaient pas à en endosser l'entière responsabilité.