Les affaires sur le port du voile islamique dans les lieux publics continuent à susciter le débat en France. Alors que la loi a tranché sur la question, beaucoup d’affaires sur le voile sont régulièrement soulevées dans l’Hexagone avec toute la passion que cela suscite, notamment chez une partie de la classe politique française.

C’est une affaire qui a suscité une large couverture médiatique en France. Un jeune de 22 ans dont l’identité et la nationalité n’ont pas été révélés a menacé une enseignante car cette dernière avait demandé à l’une de ses élèves d’enlever son voile lors d’une sortie scolaire. C’est ce que rapporte le site Actu17 dans son édition du 19 septembre en précisant que le jeune en question a été a été interpellé, vendredi 16 septembre, par la police à Paris.

Les faits se sont déroulés dans l’après-midi de vendredi, lorsqu’une enseignante du lycée Simone Weil à Paris avait demandé à l’une de ses élèves de retirer son voile islamique lors d’une sortie scolaire à la bibliothèque historique de la ville de Paris. L’enseignante avait précisé à son élève que "le port du voile n'est pas autorisé dans le règlement intérieur du lycée, et notamment lors des sorties scolaires", explique une source proche de l'enquête.

À lire aussi :  Un avion d’Air Algérie a frôlé la catastrophe à l’aéroport de Lyon

En France, la justice accuse le jeune homme de menaces aussi contre la police

La lycéenne visée avait refusé de se soumettre à l’ordre de son enseignante et aurait alors appelé son frère. Ce dernier avait demandé à sa sœur de lui passer l’enseignante au téléphone. Il l'aurait alors menacée. "Je vais venir te défoncer, tu vas voir ce qu'il va t'arriver, j'arrive", aurait-il dit au bout du fil, selon la même source. Alertés, les policiers ont immédiatement interpellé le jeune homme devant le lycée Simone Weil.

Au moment de son interpellation, le jeune homme aurait réitéré ses menaces devant les policiers. "Si quelqu'un touche ou demande à ma sœur d'enlever son voile dans la rue, je le tue", aurait-il lâché selon la même source. Placé sous contrôle judiciaire, le jeune homme sera jugé pour des chefs d' "outrage et menaces à personne chargée d'une mission de service public", précise le parquet de Paris. L’enseignante visée par les menaces a décidé pour sa part de porter plainte.