Ce sont des chiffres pour le moins alarmants que vient de rendre publics l'Agence européenne de garde-côtes et de gardes-frontières (Frontex). Selon cette agence, le nombre de migrants clandestins qui ont franchi les frontières de l'UE en 2022 a connu une augmentation qui rappelle la sinistre année 2016. Frontex qualifie la situation de préoccupante et tire la sonnette d'alarme.

L'agence, qui a les moyens de faire un compte-rendu plus ou moins objectif de l'immigration illégale, a bel et bien lancé l'alerte. « L'Union européenne est confrontée à une vague d'immigration illégale importante, rappelant la situation de 2016. Rien que sur les 9 premiers mois de l'année 2022, 228'000 personnes ont franchi la frontière européenne en toute clandestinité », a-t-elle déclaré le jeudi 13 octobre 2022.

Immigration illégale : une augmentation de 70 % en 2022

« L'immigration illégale dans l'Union européenne connaît une progression quasi inédite sur le territoire des 27 », a encore estimé Frontex, assurant que « rien qu'entre janvier et septembre 2022, le nombre d'entrées illégales a augmenté de 70% ».

D'après cette agence, « la route migratoire la plus active actuellement est celle des Balkans, qui mène de la Turquie vers le Vieux Continent en passant par la Grèce ou la Bulgarie et les pays d'ex-Yougoslavie ». « Plus de 106'000 entrées irrégulières y ont été recensées depuis le début de l'année, soit une hausse de 170 % sur un an. Cet itinéraire a été principalement emprunté par des Syriens, des Afghans et des Turcs. Mais désormais, de plus en plus de migrants venus des pays du Maghreb ou encore d'Inde tentent leur chance vers l'Europe en prenant cette route », a assuré Frontex.

Des 11 millions d'Ukrainiens entrés dans l'UE, la plupart ont regagné le pays

Par ailleurs, assure Frontex, « le nombre d'entrées illégales a baissé de plus de 30 % sur la frontière orientale de l'UE, ainsi que sur la route de la Méditerranée occidentale ». « Le nombre de sorties de l'UE vers la Grande-Bretagne a augmenté de 68 % à 52'720 sur 9 mois de cette année par rapport à la même période de 2021 ». Quant aux Ukrainiens, Frontex a dénombré « plus de 11 millions » qui sont entrés dans l'UE depuis l'Ukraine depuis le début de la guerre, et « un nombre important d'entre eux sont rentrés dans leur pays », a détaillé l'Agence européenne de garde-côtes et de gardes-frontières.

Cette tendance à la hausse est, cela va de soi, accentuée par une dégradation de la situation économique des pays de départ, notamment à la suite du covid-19, qui avait fait que l'économie mondiale connaisse une récession sévère. Mais certains spécialistes pointent aussi de doigt la politique d'immigration adoptée par certains pays européens.