La guerre en Ukraine prend une tournure internationale, non pas seulement à cause de ses répercussions sur les plans politiques et économiques, mais aussi en raison de l'engagement de milliers de combattants de nombreux pays aux côtés des troupes ukrainiennes. Parmi ces combattants étrangers figureraient des volontaires algériens, selon des chiffres publiés par le ministère russe de la Défense.

Depuis l'invasion de l'Ukraine par des troupes de l'armée russe en février dernier1, le monde retient toujours son souffle. Les conséquences de cette guerre commencent à se ressentir, notamment sur le plan économique2. La pénurie de produits de première nécessité et la hausse des prix de l'énergie ne forment que la face visible de ce conflit aux contours mondiaux.

Une autre face de cette guerre « mondiale », qui se déroule en terre ukrainienne, concerne tous ces volontaires étrangers qui ont décidé de combattre dans la Légion internationale pour la défense territoriale de l'Ukraine, aux côtés de l'armée ukrainienne et contre les forces militaires russes. L'Ukraine, qui avait dès le début du conflit appelé des volontaires du monde entier à rejoindre l'armée ukrainienne pour combattre les Russes3, semble avoir été entendue. C'est du moins ce qui ressort des chiffres des combattants étrangers recensés en Ukraine par le ministère russe de la Défense.

51 combattants de nationalité algérienne auraient rejoint les troupes ukrainiennes

En effet, dans son édition du mercredi 13 juillet, le site Russia Today - Arabic4, relevant du gouvernement russe, a publié des statistiques émanant du ministère russe de la Défense sur le nombre de combattants étrangers recensés en Ukraine depuis le début du conflit. Ils seraient 7107 volontaires étrangers issus de différentes nationalités à rejoindre l'armée ukrainienne pour combattre les forces russes, selon la même source.

À lire aussi :  Une Kabyle élue Miss Amazigh France 2023 (vidéo)

Parmi ces 7107 combattants étrangers recensés par la Russie se trouvent 51 Algériens et 200 Syriens, les deux seuls pays de la région de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA) à y être représentés, précise le ministère russe de la Défense. Si les 51 combattants algériens arrivés depuis le 24 février dernier en Ukraine sont toujours en vie, 94 volontaires syriens ont été tués et 75 autres se sont retirés du front, selon la même source.

Le ministère de la Défense, qui a publié un tableau détaillé sur les combattants étrangers de chaque pays recensés en Ukraine, n'a pas donné la moindre précision sur les circonstances de l'arrivée de ces étrangers en Ukraine. D'ailleurs, c'est la question qui devra trouver une réponse, car comme tout le monde le sait, aucun volontaire ne peut se rendre en Ukraine depuis l'Algérie pour la simple raison que les autorités algériennes, qui affichent une neutralité dans le conflit russo-ukrainien, s'y opposent farouchement.

Comment ces combattants algériens ont-ils pu rejoindre les forces ukrainiennes ?

Toutefois, si la nationalité de ces 51 combattants ayant rejoint les troupes ukrainiennes est confirmée, il se pourrait qu'il s'agisse de ressortissants algériens établis en Ukraine avant le début de la guerre. Au lieu de fuir ce pays comme la majorité des Algériens, ils auraient préféré rester sur place pour combattre aux côtés des troupes ukrainiennes. C'est la seule explication plausible, car de nombreux Algériens, notamment ceux qui sont mariés à des Ukrainiennes et ayant des enfants, ont préféré rester en Ukraine au lieu de fuir vers un pays limitrophe ou revenir en Algérie5.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de trafic de migrants et de cocaïne de et vers l'Algérie

Il faut aussi noter que l'Ukraine ne recrute pas en Algérie ni n'encourage les Algériens à rejoindre sa légion étrangère. En effet, sur son site de recrutement, l'Algérie figure parmi les pays absents de la liste. Notons aussi qu'il ne reste plus de représentation diplomatique algérienne en Ukraine et que l'Ambassadeur d'Algérie en Ukraine avait été limogé le 1er juin 20226.

Les combattants de la Légion étrangère pour la défense territoriale de l'Ukraine

Concernant les autres combattants étrangers en Ukraine recensés par la Russie, ce sont les volontaires polonais qui arrivent en tête avec 1853 combattants, dont 991 ont trouvé la mort, selon les chiffres du ministère russe de la Défense. Les volontaires venus de la Roumanie sont au nombre de 504, dont 123 tués. La Grande Bretagne aurait fourni 429 combattants, dont 124 tués, et la France 185 volontaires, dont 73 tués au front. Ceux-là font parti des pays d'Europe ayant le plus de combattant dans l'armée ukrainienne, selon la même source.

Les combattants étrangers de nationalité américaine recensés par les russes sont au nombre de 544, dont 220 ont été tués, alors que ceux de nationalité canadienne sont estimés à 605 volontaires, dont 77 ont trouvé la mort au front.  Les volontaires des pays africains en Ukraine ne sont pas nombreux, puisque seulement 85 Nigérians, 15 Sénégalais,  25 Sud-Africains, 5 Gabonais, 10 Guinéens et 5 Libériens sont recensés par les autorités russes, qui ne révèlent pas, bien entendu, la méthode de recensement de ces combattants volontaires.

À lire aussi :  40 % des étrangers en France inactifs : Le vrai du faux

  1. Guerre en Ukraine : L'armée russe pénètre dans le territoire ukrainien 

  2. Guerre en Ukraine : comment l'Algérie sera-t-elle impactée ? 

  3. L'Ukraine annonce la création d'une « Légion internationale» pour les combattants volontaires étrangers 

  4. بينهم عرب.. قائمة بأعداد المرتزقة الأجانب في أوكرانيا من كل دولة (صورة), RT 

  5. Ukraine : Ces Algériens qui ne comptent pas fuir la guerre (Témoignage) 

  6. L'Ambassadeur d'Algérie en Ukraine et la Consule d'Algérie à Nice limogés