La fenêtre internationale FIFA de novembre est clôturée et l'équipe d'Algérie de football en a profité pour effectuer un stage et jouer deux matchs amicaux, l'un à Oran et l'autre à Malmö, en Suède. Deux rencontres qui ont permis au sélectionneur Djamel Belmadi de tester quelques jeunes joueurs et d'essayer quelques combinaisons.

En termes de prestation et de résultat, les Fennecs n'ont pas montré un visage rassurant, d'où la déception des millions de supporters de l'équipe nationale qui n'ont pas manqué d'exprimer leurs doutes. Et certains joueurs de l'équipe d'Algérie sont conscients de cette déception, qui arrive dans le sillage de la double mésaventure des Verts durant la CAN 2021[1]L'équipe d'Algérie s'incline et sort de la CAN 2021 par la petite porte et les matchs barrages des éliminatoires de la Coupe du monde 2022[2]L'Algérie perd sa place en Coupe du Monde 2022. Deux déceptions vécues comme des cauchemars par les fans des Fennecs qui n'en sont pas encore remis à ce jour[3]Algérie-Cameroun : l'après-match tourne au ridicule.

C'est dans ce contexte que le remuant attaquant de l'AC Ajaccio Youcef Belaïli a répondu à quelques questions d'un journaliste d'Ennahar TV sur le nouveau visage montré à l'occasion des deux matchs amicaux de novembre, face au Mali (1-1) au stade Miloud Hadefi d'Oran et à la Suède à l'Eleda Stadium de Malmö, dans l'extrême sud de ce pays scandinave (0-2).

Belmadi et Belaïli expliquent la prestation des Fennecs

L'attaquant international algérien n'a pas hésité à demander pardon aux supporters de l'équipe d'Algérie. « Nous demandons pardon au public algérien », envoie Belaïli, qui ajoute : « l'arbitre nous a donné un carton rouge », comme pour justifier la défaite de l'Algérie face à la Suède et leur incapacité, lui et ses coéquipiers, à revenir au score après le second but suédois inscrit peu de temps après le début de la seconde période du match.

Pourquoi, les supporters n'arrivent pas à voir l'équipe comme elle était en 2019 ? Youcef Belaïli tente une explication. « Nous avons joué avec de jeunes joueurs. Ils doivent prendre de l’expérience. Nous allons travailler pour revenir, car nous avons une bonne équipe », a-t-il expliqué au micro d'Ennahar TV.

C'est à peu près l'explication donnée par le sélectionneur algérien Djamel Belmadi à l'issue de la rencontre de Malmö. « Le but de ces deux matchs-là était de faire jouer un maximum de joueurs. C’était deux matchs différents, il y avait deux plans, on a fait jouer un maximum de joueurs qui n’avaient pas l’habitude de jouer contre une grosse équipe du Mali »[4]Quelle nouveauté en équipe nationale pour les matchs contre le Mali et la Suède ?, a-t-il fait savoir.