La valse des dirigeants à la tête des entreprises du secteur du transport se poursuit. En effet, le PDG du port d'Alger a été démis de ses fonctions par le ministre des Transports et un nouveau directeur par intérim a été installé mardi 22 novembre. C’est ce que rapporte l’Entreprise Portuaire d’Alger (EPA) dans un communiqué publié sur son site. 

Le secteur des transports en Algérie est secoué par une instabilité chronique à tous les niveaux. Ces derniers mois, les changements à la tête des entreprises nationales de transport, aérien et maritime, et les infrastructures aéroportuaires se suivent à un rythme effréné. Une situation qui met à nu les carences de gestion dans ce secteur important pour l’économie nationale et au-delà pour l’image de l’Algérie.

Il faut dire que le secteur du transport aérien et maritime est secoué par d’innombrables scandales ces derniers mois. Air Algérie pour le transport aérien et Algérie Ferries pour le transport maritime ne cessent de faire l’objet de critiques de toutes parts. L’épisode de la saison estivale marquée par de nombreux scandales dans la gestion du programme de vols et de traversées maritimes en est la parfaite illustration.

D’ailleurs Air Algérie a vu la nomination d’un nouveau PDG à sa tête en juin dernier, alors que la compagnie maritime Algérie Ferries se retrouve en l’espace de quelques mois à son troisième PDG. Le dernier changement en date à la tête d’Algérie Ferries est intervenu le 19 novembre dernier avec la nomination d'un nouveau PDG par intérim, en l'occurrence Wahid Lakhel-Ayat, qui remplace Saïd Mohellebi, qui occupait également ce poste par intérim depuis juin dernier.

À lire aussi :  Commission mixte sur la mémoire : Les historiens français en majorité pieds-noirs

Le port d'Alger a un nouveau PDG

La valse des dirigeants touche également les infrastructures aéroportuaires. En effet, le 6 novembre dernier, Mohamed Salah Kouache a été nommé comme nouveau PDG de l’aéroport international d’Alger, à la place Mohamed Layache Akacem, qui occupait le poste depuis le 18 juin. Il avait remplacé Tahar Allache, limogé quelques jours auparavant et qui a d'ailleurs été condamné lourdement par la justice pour des affaires de corruption.

Le port d’Alger n’est pas également épargné par cette vague de changements. En effet, le ministre des Transports, Kamel Beldjoud a décidé de limoger le directeur général du port d’Alger, Mohammed Larbi, et nommer un nouveau PDG par intérim. Selon un communiqué publié par l’Entreprise portuaire d’Alger (EPA) sur son site, Rabah Biskri a été installé, mardi 22 novembre, en qualité de directeur général par intérim de l'Entreprise portuaire d'Alger.

Le nouveau PDG par intérim du port d’Alger, Rabah Biskri, occupait auparavant les fonctions de directeur général adjoint au port d’Alger, chargé des activités opérationnelles. Mohammed Larbi occupait le poste de PDG du port d’Alger depuis avril 2017, en remplacement de Guerrah Abdelaziz, qui était à la tête de l’infrastructure portuaire d’Alger pendant cinq ans auparavant.