Crise agricole mondiale : L’Algérie a-t-elle assuré sa sécurité alimentaire ?

L'Algérie a-t-elle assuré sa sécurité alimentaire à l'ombre de la crise agricole mondiale ? Depuis le début du conflit en Ukraine, la filière céréalière connaît de fortes perturbations. Les prix ont explosé et les inquiétudes sur le recul de l'offre se confirment. Dans ce contexte, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ne cesse d'alerter sur une éventuelle crise alimentaire mondiale. 

En effet, la FAO ne cesse de prévenir que la hausse des prix des denrées alimentaires menaçait la sécurité alimentaire mondiale, en particulier dans les pays pauvres. «Il est important de rester vigilant et de continuer à se concentrer sur l’atténuation de l’insécurité alimentaire mondiale étant donné que les prix alimentaires mondiaux restent à des niveaux élevés, avec de nombreuses denrées de base proches de records, et avec des prix du riz en hausse, et encore de nombreux risques associés aux approvisionnements futurs», a averti  Maximo Torero, économiste en chef de la FAO, dans un récent communiqué.

Ainsi, la hausse des prix de l’énergie et des engrais provoquée par le conflit en cours entre la Russie et l’Ukraine, a impacté les prix des produits alimentaires. Les prix alimentaires mondiaux ont augmenté de 14,3 % en 2022 par rapport à 2021. Les prix des céréales étaient en hausse de 17,9 % par rapport à 2021, ceux des huiles végétales de 13,9 %, ceux des produits laitiers de 19,6 %, ceux de la viande de 10,4 % et ceux du sucre de 4,7 %.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

 

L'Algérie impactée par la crise économique mondiale, mais...

Ces hausses menacent la sécurité alimentaires des pays fragiles. Ce qui pousse à s'interroger sur la situation en Algérie. En effet, les observateurs se demandent si à l'ombre de ces données, la sécurité alimentaire en Algérie est menacée ?

Pour répondre à cette question, il faut souligner que la crise économique mondiale à certes impacté l'Algérie. Cependant, elle a aussi été une aubaine pour son économie quasi dépendante des hydrocarbures. En effet, en raison de cette guerre, les prix du pétrole et du gaz ont flambé, ce qui a été bénéfique pour l'Algérie qui a vu ces recettes augmenter. Ces bonnes recettes en devises ont fait que l’Algérie figure en bonne positon  en matière de sécurité alimentaire. Une réalité confirmée par le classement établi par le Programme onusien de sécurité alimentaire.

Toutefois, certaines données poussent à la vigilance. En Algérie, la consommation est en hausse depuis quelques années. Les Algériens sont plus nombreux en raison de l'essor démographique du pays. Sur un autre plan, les changements climatiques ont sérieusement impacté l'agriculture en Algérie. La pluviométrie n'est pas au rendez vous. Cette rareté des précipitations enregistrée depuis le mois de septembre dernier risque de compromettre la production agricole, notamment en ce qui concerne les céréales.

Économie Algérie : Les prix des cigarettes fixés par le gouvernement

L'Algérie sera donc dans l'obligation de recourir à davantage d’importations de produits alimentaires, plus particulièrement les céréales, produit hautement stratégique qui subit le plus de contraintes à l’échelle mondiale en raison de l’enlisement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine et des aléas climatiques n’épargnant aucune région du monde. Cependant, la situation financière du pays lui permet des dépenses dans ce domaine. En conclusion, malgré la situation économique mondiale, l'Algérie assure sa sécurité alimentaire.


Vous aimez cet article ? Partagez !