Les échanges entre les États-Unis et l'Algérie connaissent une activité intense ces derniers temps. Plusieurs responsables américains se rendent en Algérie. Ce samedi 21 janvier, c'est la secrétaire d’État adjointe américaine aux organisations internationales, Michele J. Sison, qui effectue une visite à Alger. Cette visite, qui va durer du 21 au 24 janvier, sera l'occasion pour la responsable américaine de rencontrer ses homologues algériens. 

En effet, Michele J. Sison va rencontrer plusieurs responsables algériens, dont le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, selon, le département américain des affaires étrangères, avec qui cette responsable devrait discuter de plusieurs dossiers avec les autorités algériennes. Il s'agit notamment des tensions dans la région, la coordination des efforts de l’Algérie et des États-Unis dans le règlement des conflits sur la scène régionale et internationale à travers les institutions internationales.

Michele J. Sison, qui chapeaute ses collègues au sein de toutes les organisations internationales dont l’ONU, l’AIEA, l’UNICEF ou l’UNESCO ainsi que les organisations régionales telles l’Union africaine, devrait s'envoler pour le Maroc après sa visite de 3 jours en Algérie, indique le département américain des affaires étrangères.

Ce département explique que la responsable américaine évoquera en Algérie et au Maroc la question des droits de l’Homme, compte tenu du fait que les deux pays ont rejoint le conseil de l’ONU pour les droits de l’homme. Ainsi, la diplomate américaine rencontrera les représentants des organisations onusiennes en Algérie et les représentants de la société civile.

À lire aussi :  Commission mixte sur la mémoire : Les historiens français en majorité pieds-noirs

Concernant la question du Sahara occidental, Michele J. Sison devra réaffirmer le soutien des États-Unis aux efforts de la Minurso pour le règlement de ce conflit, ainsi que le soutien des USA aux efforts de l’envoyé spécial de l’ONU Stephane Di Mistura, selon toujours le communiqué du département américain.

Il faut rappeler que ces derniers mois les visites de responsables américains se succèdent. Le secrétaire d'État Anthony Blinken a effectué une visite en Algérie et a été suivi du représentant spécial pour le Commerce Dilawar Syed. Ces visites marquent un regain d'intérêt des USA pour l'Algérie.