Les résultats de la visite de Georgia Meloni en Algérie ne se font pas attendre. Avant même qu'elle ne reparte dans son pays, une annonce – et pas des moindres – a été faite : une augmentation significative des volumes du gaz exportés vers l'Italie. Une nouvelle qui est à même de réjouir l'Europe entière.

C'est le groupe énergétique italien ENI qui en a fait la déclaration, aujourd'hui, le 23 janvier 2023 : l'Algérie augmentera le pompage de gaz vers l'Italie pour atteindre 28 milliards de mètres cubes d'ici 2024. « Nous mettons à jour chaque année les quantités convenues et pleinement respectées par l'Algérie. Nous avons été approvisionnés en 3 milliards de mètres cubes supplémentaires en 2022, en plus de 3 autres en 2023 et plus à l'avenir », a expliqué le PDG du groupe, Claudio Descalzi, en marge de la visite de la Première ministre italienne, Giorgia Meloni, en Algérie1.

Le premier responsable du groupe énergétique n'a pas omis de rappeler que « les approvisionnements de l'Algérie étaient, il y a seulement 2 ans environ, de l'ordre de 21 milliards de mètres cubes ». « Les quantités atteindront 28 milliards de mètres cubes en 2024 et plus en 2025 », a encore fait savoir le PDG d'ENI.

Qu'attend l'Italie de l'Algérie en plus du gaz ?

Pour rappel, en 2022, l'Algérie et l'Italie ont signé des contrats pour pomper des quantités supplémentaires de gaz23, soit 9 autres milliards de mètres cubes à moyen terme. Les contrats en question ont été signés dans la perspective de contourner la dépendance de l'Italie, en particulier, et de l'Europe, en général, au gaz russe4. En effet, la guerre menée par la Russie en Ukraine a fait de l'Algérie le premier fournisseur de gaz naturel de l'Italie.

À lire aussi :  Voitures de moins de 3 ans : la Douane explique les taxes

Et c'est en vue de renforcer ce partenariat que la Première ministre italienne Georgia Meloni est en Algérie depuis hier, le 22 janvier 2023. Les observateurs de tout bord se sont accordé que le déplacement en question a pour première visée d'assurer à l'Italie le maximum du gaz algérien. Aussi, il est attendu que d'autres annonces soient faites. En effet, il est prévu que cette visite constitue une étape décisive quant à l'avenir des relations entre les deux pays et définira les paramètres du partenariat. Elle inclurait les énergies renouvelables, la coopération militaire, l'agriculture, le bâtiment et les travaux publics, mais surtout « l'industrie automobile ».


  1. Visite de Georgia Meloni en Algérie : plus de gaz et moins d'immigration ? 

  2. Accord gazier avec l'Algérie : L'Italie signe et l'Espagne tremble 

  3. Baisse des exportations du gaz algérien : L'Italien ENI dément 

  4. Approvisionnement de l'Europe en gaz : les 7 conditions pour que l'Algérie double ses capacités d'exportation à l'horizon 2025/2027